Test montre Nike+ SportWatch par TomTom [MAJ]

Test montre Nike+ SportWatch par TomTom [MAJ]

Nike s’est associé à TomTom pour la montre Nike+ SportWatch GPS. Quand le célèbre constructeur de GPS nous a proposé de la tester, j’avoue y avoir réfléchi à deux fois. Non pas que je sois réfractaire à toute forme de sport, loin de là, mais simplement parce que la course à pied m’ennuie. C’était sans compter sur les 10 Km de Paris qui se sont déroulés au début du mois d’octobre et pour lesquels TomTom nous a invité pour un test en situation. Bien leur en a pris.

La montre Nike+ GPS est plutôt massive et surtout épaisse. Je dis ça pour les motards qui voudraient la porter cet hiver coincée entre le poignet, le blouson et les gants. Ceci étant elle est confortable avec son large bracelet. L’ayant portée durant plusieurs semaines, j’ai reçu de nombreux compliments preuve qu’elle ne passe pas inaperçue.

L’écran de la montre Nike+ GPS est suffisamment grand et parfaitement lisible en toutes circonstances. C’est notamment le cas en plein soleil ou dans l’obscurité la plus totale grâce à un rétro éclairage puissant. Si l’écran est tactile, il ne s’agit pas ici de naviguer dans l’interface mais uniquement d’activer l’éclairage justement.

A propos d’interface, celle-ci est très intuitive et trois boutons suffisent pour paramétrer la montre avant une course. Mais chaque chose en son temps, commençons par la première installation. Un ordinateur est indispensable pour brancher le port USB qui est intelligemment dissimulé dans le bracelet de la montre. Reste ensuite à créer un profil sur le site Nikerunning. Pas d’inquiétude si vous n’y connaissez, vous serez pris par la main au fur et à mesure des étapes via le logiciel Nike Connect.

Votre espace conservera ainsi les informations relatives à vos courses. Nous avons toutefois à noter quelques bugs de jeunesse. Rien de bien grave, mais pour ma montre, je suis de sexe féminin ! De plus j’ai eu beau régler l’unité de mesure en kilomètres, ce sont des miles qui s’affichaient sur le site.

Une fois vos informations renseignées, la montre Nike+ GPS se synchronise automatiquement notamment pour régler l’heure et la date. A ce propos, j’ai été amené à me déplacer à l’étranger et le fait de ne pas pouvoir changer l’heure manuellement n’est pas très pratique avec six heures de décalage horaire.

Dans votre espace perso vous pouvez accéder à différentes rubriques :

« Les courses » pour retrouver toutes les informations enregistrées par la montre : durée, distance parcourue, allure, calories consommées et bien entendu le parcours qui s’affiche sur une carte.

« Les objectifs » sont variés afin de vous motiver dans l’effet : courir plus souvent (définissez le nombre de fois où vous souhaitez courir sur une période donnée), courir plus loin, bruler des calories, courir plus vite. Vous aurez l’embarras du choix.

« Les Défis » sont là pour relever différents challenges : course la plus rapide sur une distance donnée, course la plus longue, vous pouvez relever des défis proposés par d’autres utilisateurs ou bien créer vos propres défis.

Vous n’avez pas les moyens de vous payer un entraineur particulier ? Qu’importe, Nike+ GPS vous propose le « Coach » avec ses programmes d’entrainements personnalisés et sans avoir un gros musclé qui vous crie dessus.

D’autres options sont également proposées comme Maps qui donne accès aux parcours plébiscités par d’autres utilisateurs, la possibilité de créer ses propres parcours et de visualiser l’historique des courses sur une carte. Bien entendu, vous pouvez partager vos performances sur Facebook ou Twitter.

Passons maintenant aux choses sérieuses. La montre Nike+ GPS fonctionne seule ou avec un petit émetteur qu’on accrochera à sa chaussure. Nous avons testé les deux cas de figure. Le menu de la montre propose quatre rubriques. Notez au passage qu’elles sont en anglais uniquement même si le logiciel sur l’ordinateur est lui en français.

« Clock » permet d’afficher la montre, la date et l’état de la batterie. Cette dernière offre une autonomie conséquente et vous n’aurez pas à la recharger souvent si vous ne courrez pas régulièrement. Pour les plus sportifs, comptez environ deux courses par charge.

« History » donne accès à l’historique de vos courses tandis que « Records » enregistre vos meilleures performances. Enfin, choisissez « Run » avant de courir. Un premier écran vous permet de choisir d’activer le GPS ou l’émetteur de chaussure. Reste ensuite à sélectionner « Continue » pour lancer la détection du satellite. Cela peut s’avérer particulièrement long si vous vous déplacez. On préférera donc patienter à l’arrêt avant de se lancer.

Une fois la course terminée, retour à la case ordinateur pour connecter la montre Nike+ GPS. Les données sont automatiquement enregistrées dans votre espace et vous aurez ensuite à de nombreuses informations, de la distance parcourue à l’allure en passant par le temps et même l’élévation. Mieux, Nike+ GPS permet également de visualiser le parcours sur une carte Google Maps.

Autant vous dire que j’ai finalement été emballé par le concept, à tel point que j’envisage sérieusement de courir. Mais voilà l’hiver arrive. Heureusement grâce au capteur qu’on glisse dans la chaussure, rien ne vous empêche d’enregistrer vos performances pendant une séance en salle. En clair vous n’aurez plus aucune excuse !

La montre Nike+ SportWatch par TomTom est disponible au prix indicatif de 199€.

 

[MAJ]

Une mise à jour est disponible qui corrige l’un des défauts dont on vous parlait plus haut à savoir l’impossibilité de changer l’heure sans passer par un ordinateur. On peut  maintenant changer l’heure et la date directement sur la montre. Un chronomètre fait également son apparition.