Test Kazam Thunder Q4.5

Test Kazam Thunder Q4.5

Kazam, la nouvelle marque low-cost fraichement débarquée en France veut attaquer fort avec ses smartphones. Nous avons testé pour vous le Kazam Thunder Q4.5.

kazam

Le Kazam Thunder Q4.5 est un smartphone dual-SIM avec un écran IPS de 4,5 pouces (854 x 480 pixels), un processeur quad-core à 1,3 GHz de chez Mediatek, 1 Go de RAM, un capteur photo de 8 Mpx , 4 Go de stockage, une batterie de 1800 mAh, il tourne sous Android 4.2.2 (une mise à jour vers Kitkat est prévue). Le smartphone est vendu 169 euros ce qui est relativement agressif par rapport aux grandes marques, mais comparé à du Wiko, on est sur le même ordre de prix quasiment.

kazam01

La force des smartphones de Kazam n’est pas à trouver dans les caractéristiques mais plutôt dans les services annexes. En effet, pendant 1 an, si vous cassez votre écran (n’importe comment) il sera remplacé gratuitement sans qu’on vous pose de questions. De plus, il y a l’application Kazam Rescue qui permettra à un technicien de prendre la main à distance sur votre smartphone afin de vous aider dans la configuration ou dans l’utilisation de certaines fonctionnalités.

kazam02

Le téléphone ne possède pas de couche logicielle propriétaire donc vous n’aurez le droit qu’au strict minimum qu’offre Android, à vous de choisir sur le Play Store un launcher différent si vous le souhaitez. Au niveau des performances, il se situe entre un Nexus 4 et un Samsung Galaxy S3, oui oui, mais ça c’est dans les tests de performances pures, après il est capable de lire des vidéos en Full-HD mais par exemple il aura du mal à faire tourner Deadtrigger 2 par moment.

kazam03

Au niveau du capteur photo, là encore ce n’est pas les pixels qui font tout. L’interface est complète mais un peu compliquée pour un débutant, les photos manquent de luminosité et quand il commence à faire sombre on observe rapidement du bruit sur les photos.

kazam04

En soit, le Kazam Thunder Q4.5 coûte 169 euros donc c’est déjà plutôt pas mal ce qu’il est capable de faire à ce prix là. Il irait parfaitement comme premier smartphone, le service Kazam Rescue pour aider lors de la configuration et l’utilisation, et la promesse d’un écran cassé qui sera réparé afin de rassurer les parents qui ont peur de mettre beaucoup d’argent dans un produit qui potentiellement pourrait finir mal.