Le test du Nokia 6210 Navigator

Le test du Nokia 6210 Navigator

Nokia avait profité du Mobile Word Congress à Barcelone en février dernier pour annoncer le remplaçant du 6110. Le constructeur Finlandais renforce sa gamme avec un nouveau terminal slider laqué noir : le 6210 Navigator. Même s’il est probable que le succès de ce mobile ne reposera pas sur son design (un peu trop classique à mon goût), ses caractéristiques techniques en revanche devraient séduire le plus grand nombre :

OS Symbian S60 3ème édition
– Ecran QVGA de 2,4’’ (320 x 240 pixels) jusqu’à 16 millions de couleurs
Quadribande GSM, GPRS, Edge, UMTS (3G) et HSDPA (3G+)
Bluetooth 2.0 et micro-USB
APN 3,2 mégapixels avec zoom 4x, flash, autofocus et mode panoramique
GPS intégré avec A-GPS (GPS assisté) et Nokia Maps 2.0
Lecteur MP3 et radio FM avec RDS
Client e-mail POP, SMTP et IMAP4
– 120 Mo de mémoire interne et lecteur de carte MicroSD (jusqu’à 8 Go)

Le Nokia 6210 Navigator est équipé d’une boussole numérique

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Je me suis demandé si ce n’était pas la nouvelle philosophie de Nokia tant le démontage de la coque arrière pour insérer la carte Sim m’a semblé compliqué. Impossible selon moi de l’extraire sans faire levier avec un objet pointu. Le constructeur a pensé à tout sauf à l’utilisateur. J’ai fait le test avec plusieurs personnes de mon entourage : tout le monde finit par y arriver mais il faut juste un peu de temps… Une fois allumé en revanche, le 6210 Navigator réserve plusieurs belles surprises.

Si vous pensez qu’un mobile avec GPS embarqué doit forcément ressembler à une brique et peser au minimum 200 grammes pour être efficace, détrompez vous ! Car le 6210 Navigator ne porte pas son nom pour rien et Nokia a fait énormément de progrès en la matière. Les lenteurs de fix rencontrés sur le 6110 ou le N95 sont maintenant derrière nous. L’accès au logiciel « Nokia Maps » s’effectue au choix par le menu principal ou par la touche d’accès direct située sous l’écran. 12 secondes seulement ! C’est le temps qu’il m’a fallu patienter entre le moment où j’ai lancé l’application et l’affichage de ma position sur la carte.

Nouveauté très geek du 6210 Navigator : la présence d’une boussole numérique qui affiche en permanence le nord selon l’orientation que vous donnez au mobile ; très utile notamment en mode piéton pour mieux vous repérer sur une carte ou suivre une direction (A essayer d’urgence ! 😉 ). Enfin, la touche bleue sous l’écran clignote pour vous avertir si, par inadvertance, vous avez laissé tourner en tâche de fond une application qui sollicite l’antenne GPS (Bien utile pour éviter de voir votre batterie crier famine trop rapidement 😉 ). Le mobile est livré avec la carte de France sur MicroSD. Le service de navigation est offert pendant six mois à compte du premier accès à « Nokia Maps » tandis que l’info trafic reste proposée en option.*

Photographiez à 360 degrés avec le mode panoramiqueEn ce qui concerne la photo, le résultat est satisfaisant et le rendu à l’écran du mobile comme sur celui d’un ordinateur est conforme aux attentes : la lumière et les couleurs sont respectées et l’autofocus fait parfaitement son travail. Les clichés sont même beaucoup plus nets que sur le HTC Diamond, pourtant équipé lui aussi d’un capteur de 3,2 mégapixels. Une fonction que j’ai découvert pour la première fois sur un téléphone mobile : le mode panorama qui offre la possibilité (avec un peu d’entraînement quand même 😉 ) de faire des photos à 360 degrés. Il vous est donc théoriquement possible d’avoir sur un seul et même cliché ce qu’il se passe devant et derrière vous ! 🙂

Le 6210 Navigator est équipé d’un accéléromètre. En plus d’être indispensable au bon fonctionnement de la boussole numérique, il permet de basculer automatiquement l’écran du mode paysage au mode portrait simplement en faisant pivoter le mobile. Cela concerne certaines applications comme le navigateur mais également toute l’interface Symbian comme cela est déjà possible grâce à l’application Java « rotateMe ». Toutefois, après avoir effectué le test plusieurs fois, je n’ai pas réussi à basculer « Nokia Maps » et le player de photo en mode paysage.

Deux photos prises avec le Nokia 6210 NavigatorL’accès à Internet n’apporte par contre rien de nouveau par rapport au 6110. Le navigateur est efficace pour le surf sur les sites optimisés pour téléphones mobiles (wap et XHTML) mais se révèle inutilisable pour afficher les sites web classiques. Cela explique certainement l’absence du WiFi qui peut surprendre sur un appareil pour le reste très complet mais une connexion Edge ou 3G / 3G+ est en effet largement suffisante pour charger des pages de 20 Ko.

Aucune évolution non plus pour le lecteur multimédia qui a cependant déjà fait ses preuves. Les fans de Nokia retrouveront rapidement leurs marques. Après avoir transféré de la musique dans la mémoire du téléphone ou sur la MicroSD, pensez bien à sélectionner « Actualiser bibliothèque » sans quoi le lecteur ne reconnaît pas les derniers titres que vous avez ajoutés. Comme on pouvait s’en douter, il n’est toujours pas possible d’utiliser un casque équipé d’une fiche jack 3,5 mm pour écouter ses MP3 (même Apple a franchi le pas avec l’iPhone 2 / iPhone 3G ! ) mais le terminal prend en charge le profil A2DP pour connecter un casque stéréo en Bluetooth.

Pour conclure :

Même si j’ai un peu fait la moue en ouvrant le pack du 6210 Navigator (je n’étais pas séduit par le design), j’ai finalement été agréablement surpris par les progrès de Nokia, notamment en matière de navigation assistée par GPS.

Points forts :

– sensibilité de l’antenne GPS
– boussole numérique pour une navigation en mode piéton optimisée
– autonomie de la batterie

Points faibles :

– absence du WiFi
– navigateur Internet inadapté aux sites web
– démontage de la façade arrière

* L’accès au service « info trafic » nécessite la souscription d’une offre data auprès de votre opérateur de téléphonie mobile. L’achat de licence s’effectue directement depuis le mobile : 19,99 euros pour un an, 8,99 euros pour 90 jours et 3,99 euros pour 30 jours.

[pictobrowser 69476095@N00 72157606138767166]

EDIT 22 janvier 2009 : fermeture des commentaires pour ce billet. Vous n’êtrs pas sérieux…