Le test du Nokia 5320 XpressMusic

Le test du Nokia 5320 XpressMusic

Dix jours ! C’est le temps dont j’ai bénéficié pour tester le Nokia 5320 XpressMusic.

Et je commence directement par ce qui fâche : le 5320 XpressMusic est un produit entrée de gamme et ça se voit ! Son design trop « plastique » à mon goût lui confère un côté un peu « cheap » malgré des caractéristiques techniques pourtant attractives :

– OS Symbian S60
– Quadribande GSM / GPRS / Edge / UMTS (3G) / HSDPA (3G+)
– Ecran QVGA d’une résolution maximale de 240 x 320 pixels
– Appareil photo 2 mégapixels
– Client email POP3, IMAP4 et SMTP
– 140 Mo de mémoire + slot pour carte MicroSD jusqu’à 8 Go

Le 5320 est équipé de la fameuse touche Navi si chère à Nokia. Multidirectionnelle, elle permet de se diriger logiquement vers le haut, bas, à gauche ou à droite mais elle propose également de se déplacer vers le « nord-ouest », le « sud est », etc (huit directions au total). Pour autant, la touche est très mal conçue et j’ai vraiment eu du mal à l’utiliser. J’ai très souvent appuyé par erreur sur les touches de direction en souhaitant valider une commande.

Comme son nom l’indique, le 5320 a été pensé pour la musique. L’accès au lecteur multimédia s’effectue via une touche dédiée. Les aficionados de Nokia ne seront d’ailleurs pas déroutés par le player qui reste dans le même esprit que celui qui équipe les derniers terminaux S60. Nokia a fait des efforts sur la qualité sonore y compris avec les écouteurs livrés par défaut avec le mobile. Trois touches sur la tranche droite de l’appareil permettent de contrôler la musique sans passer par le lecteur (lecture, stop, piste suivante et précédente). Autre bon point : une prise jack de 3,5 mm permet d’utiliser une grande majorité des casques audio du marché. A noter la présence de la fonction « Say and play » qui permet de lancer un titre simplement par la voix en prononçant le nom de l’artiste ou du morceau ! 🙂

Compatible avec Ovi, le Nokia 5320 ne permet pas seulement le téléchargement de musique mais aussi de jeux via la plateforme N-Gage (à ce jour, seuls sept mobiles sont compatibles). Une icône dans le menu du terminal donne un accès direct au téléchargement de l’application et à un catalogue de jeux allant de 6,99 à 9,99 euros TTC. A noter qu’au moment où je rédige ce billet, il est possible de télécharger une version d’essai jouable (et gratuite bien sûr) de StarWars Unleashed (toutes les plateformes ne proposent pas ce choix ! 😉 )

Si le navigateur Internet est efficace pour surfer sur les sites optimisés pour téléphones mobiles, l’écran de deux pouces n’est pas suffisant par contre pour afficher un site Web classique.

Question connectivité, on peut regretter l’absence de WiFi mais on ne peut pas non plus tout demander à un mobile de cette gamme. Et surtout, est-ce vraiment utile pour charger des pages Wap de 20 Ko au moment où la 3G+ et les forfaits data illimités tendent à se généraliser ? Le 5320 est en revanche compatible Bluetooth 2.0. Il prend bien entendu en charge le profil A2DP pour l’écoute de la musique en stéréo et sans fil.

Le logiciel de cartographie Nokia Maps est intégré au 5320 Xpress Music. Par contre, faute de tête GPS, il est nécessaire de coupler un module Bluetooth externe pour bénéficier de la navigation assistée par satellite.

Pour conclure, on voit arriver sur le marché des mobiles d’entrée de gamme avec des spécifications techniques qui, il y a encore un an, étaient réservées à des produits haut de gamme, voire prestige ! Le Nokia 5320 Xpress Music ne laissera sans doute pas un souvenir impérissable dans la mémoire collective des geeks. Pour autant (et à condition de ne pas être trop regardant sur le design), il conviendra parfaitement à ceux qui recherchent un mobile multimédia sans dépasser le budget.

[pictobrowser 69476095@N00 72157607525245357]