iPhone 4 : avis et test

iPhone 4 : avis et test

iPhone 4, tout simplement. Quel va être le nom du prochain iPhone et à quoi va-t-il ressembler, chaque année, cela devient un rituel pour les fanboys Apple. Après les indiscrétions de Gizmodo sur le design, Apple a décidé de faire dans la simplicité pour le nom de son quatrième iPhone.
Après la déception de l’iPhone 3GS qui proposait peu de changement par rapport à son prédécesseur, Apple franchit un nouveau cap avec l’iPhone 4. Nouveau design, nouveau système d’exploitation, nouvelles fonctionnalités. Bref, la firme de Cupertino nous livre un produit ultime mais cela justifie t-il un prix aussi exorbitant et qu’apporte-t-il vraiment de nouveau ? Tour d’horizon de l’iPhone 4.

iOS4, le firmware tant attendu

Pour fêter l’arrivée de l’été, Apple a déployé la nouvelle version de son système d’exploitation baptisé iOS4. Au programme, plus de cent nouvelles fonctionnalités et une interface utilisateur repensée qui compose certaines carences et surtout qui a pour objectif de contrer le jailbreak.

La principale chose à retenir est l’arrivée du multitâches. Banale fonctionnalité disponible depuis des années sur différentes modèles de téléphones, le multitâches sur iPhone est bien particulier. Après avoir installé iOS4, si vous lancez une application et vous la fermez, et bien elle n’est pas en tâche de fond, vous la fermez tout simplement. En effet, il faut que les développeurs modifient leur application avec l’une des api mise à disposition par Apple pour qu’elle jouisse de cette fonctionnalité, et par conséquent que l’utilisateur télécharge la mise à jour. Un double clic sur le bouton home lance la barre de gestions des applications qui tournent en tâche de fond.

L’iPhone est un smartphone et par définition il permet un accès à sa messagerie. Aujourd’hui de nombreux utilisateurs possèdent plusieurs comptes de messageries et jusqu’à maintenant l’iPhone le gère très bien. Mais, la tendance est à tout réunir et avec iOS4 Apple propose une messagerie unifiée. Cela veut dire que l’on retrouve dans la même interface l’ensemble des emails. Bien sur, on peut toujours consulter ses emails compte par compte mais il faut avouer que c’est très pratique la boîte email unifiée.

Apple se vante d’avoir plus de deux cent mille applications sur son App Store et plusieurs milliards de téléchargements. La communication est d’ailleurs axée à fond sur les usages liés à ces  applications. L’interface actuelle permet d’avoir jusqu’à 10 « pages » d’applications sur le springboard et on peut rapidement être limité ou l’accès aux applications peut devenir complexe. Avec iOS4, on peut créer des dossiers en faisant un glisser déposer d’une application sur une autre. A ce moment là, l’utilisateur choisit le nom du dossier et peut ajouter jusqu’à douze applications. Pour avoir plus d’applications dans un dossier sous forme de défilement, ça sera dans la prochaine version de iPhone OS. Si jusqu’à maintenant, l’interface utilisateur était identique pour tous, les dossiers vont permettre d’avoir un mobile « un peu plus à soi ».

La partie iPod a été reliftée et s’offre une nouvelle interface de contrôle. Dans la barre de gestion du multitâche, on fait glisser les différents icônes et on a le bouton lecture/pause, suivant et précédent. Cela évite de retourner dans le menu iPod, c’est plus rapide. Dans ce même « menu », on a le petit bouton qui permet de bloquer la rotation de l’écran ; sur l’iPad il s’agit d’un bouton physique mais sur iPhone 4 c’est géré via le logiciel. Avec iOS4, on peut créer des playlist directement depuis l’iPhone et les synchroniser avec iTunes.

L’appareil photo de l’iPhone n’est pas le meilleur du marché, loin de là et Apple le sait. Avec iPhone 4, on gagne en puissance (5 millions de pixels et flash LED) et en nouveautés. Maintenant il est possible de géotagger (information GPS inscrite dans les données de la photo) les photos prises avec l’iPhone. Dans la partie « photos », il y a un menu « lieux » qui permet de faire un filtre des photos par rapport au lieu de leur prise de vue. Il y a un petit repère sur une carte et il suffit de cliquer dessus pour découvrir tous les clichés. Option ultra pratique et très geek ?.

Avant l’envoi, par email de plusieurs photos était laborieux et long ; maintenant avec iOS4, on peut ajouter plusieurs images dans un email et même choisir la résolution d’envoi. Dans l’album, il faut appuyer sur la flèche située en haut à droite et de sélectionner cinq images max, puis de valider sur le bouton « envoyer ». Au moment de l’envoi, un message apparaît pour savoir si vous souhaitez alléger la taille du message en réduisant la résolution des images (résolution petite, moyenne, grande et réelle). En plus  de l’appareil photo de 5 millions de pixels, Apple a ajouté un capteur frontal (résolution VGA 640×480 pixels). La qualité est bien sur moins bonne, mais reste tout à fait acceptable. Cette caméra permet de faire des photos de portraits, de soirées (imaginez vous avec un ami et vous immortalisez l’instant) ou encore d’utiliser Facetime.

La capture vidéo se fait maintenant en HD c’est-à-dire en 1280×720 pixels à 30 images/seconde. Apple propose sur l’App Store, l’application iMovie (3,99€) pour faire du montage vidéo directement depuis le téléphone ! On peut ainsi jouer les monteurs en herbe et agrémenter nos vidéos avec un fond musical, un titre ou encore des effets de transition. Inutile d’avoir des connaissances techniques, tout se fait simplement, c’est intuitif.

Avec cette mise à jour, Apple rend disponible son application iBooks déjà présente sur iPad. Il s’agit d’un lecteur de livres électroniques et de fichiers PDF (Bea va être contente ?). Depuis l’application on peut accéder au Store qui comprend de nombreux ouvrages. Je vous renvoie à notre test de l’iPad pour avoir plus de détails sur iBooks.

Apple communique énormément sur Facetime, son service de « visio ». Facetime permet d’effectuer des appels vidéo et ainsi voir son interlocuteur via l’appareil photo de l’iPhone 4. De nombreuses études ont montré que les utilisateurs n’avaient pas d’attente sur ce service malgré une simplicité d’usage et d’opérabilité. Pourtant Apple fait une sorte de « revival » de la visio. Soit, mais ce n’est pas gagné pour démocratiser le service.

Facetime est très simple d’utilisation : on lance un appel depuis la fiche contact en appuyant sur le bouton dédié ou lors d’un « appel GSM » on peut basculer sur un appel Facetime d’un simple clic. En communication, on passe du mode portrait à paysage en pivotant l’iPhone et on peut utiliser les deux caméras par un simple switch sur le bouton. Pour passer un appel « Facetime », il faut deux iPhone 4 et être connecté en Wi-Fi. Lors de nos tests, les connexions ont été périlleuses malgré une très bonne bande passante. Lors des premiers appels, on s’amuse comme des enfants mais personnellement j’ai beaucoup de mal à croire que dans un mois j’utiliserai encore le service.

iPhone 4, l’objet de tous les désirs

Lors de la révélation de l’iPhone 4 à la WWDC (World Wide Developers Conference), Steve Jobs n’a pas créé l’effet de surprise escompté. En effet, quelques semaines auparavant, le site Gizmodo avait fait la sensation sur le web en dévoilant ce qui pourrait être le prochain iPhone. Steve Jobs était furieux et a demandé au site de rendre le produit sous peine de poursuites. Donc le jour de la grand-messe Apple, tout le monde s’attendait à découvrir le nouveau design du produit. Il est beau, il est classe, c’est incontestable. L’iPhone 4 séduit par son design en complète rupture avec ses prédécesseurs et devient un objet de désir… à un prix exorbitant ! Il faut compter 629€ pour la version 16Go sans subvention opérateur et 739€ pour la version 32Go, la moitié d’un SMIC. Les opérateurs proposent des offres en renouvellement et en acquisition qui permettent d’avoir la version 16Go à 199€ et la 32Go à 299€. C’est cher, très cher et pour certains l’iPhone 4 est synonyme de fantasme de geek.

Quand l’écran de l’iPhone 4 s’illumine, la première chose qui saute aux yeux c’est la définition et on s’exclame « wow, l’écran est magnifique ! ». La technologie IPS (in-plane switching) de l’écran Retina est vraiment bluffante, comme sur l’iPad. Angle de vision plus important, contraste plus élevé par rapport à iPhone 3GS, résolution de 960×640 pixels, définition ultra fine et un revêtement en verre, l’écran de l’iPhone 4 est un point fort du produit. Par exemple, sur l’icône boussole on peut voir les lettres des points cardinaux alors que sur iPhone 3GS c’est tout simplement un point noir. Bref, en utilisant que la technologie LED, Apple arrive à faire mieux que Samsung avec sa technologie SuperAMOLED présente sur le Samsung Wave.

L’une de mes craintes était d’avoir des applications avec une résolution dégradée et de gros pixels, comme cela est le cas sur l’iPad avec les applications iPhone (Facebook par exemple). L’iPhone 4 gère très bien l’upscalling et ne gâche pas l’expérience de l’utilisateur. Dans un futur proche, il y aura très certainement des applications dédiées pour iPhone 4 ou re-développée pour supporter la résolution de l’écran Retina.

Autre point fort de ce nouvel iPhone, c’est l’autonomie. A l’heure des smartphones tactiles où la batterie arrive péniblement à tenir une journée de travail, l’iPhone 4 sort du lot pour offrir une autonomie (enfin) plus longue. Au cours du test, l’iPhone 4 a tenu environ 32 heures avec une utilisation plutôt intensive. On vous laisse imaginer, pendant les derniers jours c’est « séances de démo » en permanence. Samedi à 13h, après une recharge complète de 2h, la batterie était à 100% de sa capacité. Surf, Facebook, Twitter, Foursquare, vidéos, photos, jeux, podcast,… on a tenu jusqu’à dimanche soir 21h ! Les charges présentes étaient équivalentes. Attention, dès que vous activez le push pour les emails, l’autonomie se réduit à une journée et si vous utilisez le GPS ou encore le Bluetooth, dites adieu à votre batterie ?. En parlant de Bluetooth, j’ai très facilement configuré l’iPhone 4 avec le kit Supertooth Buddy. Mais pourquoi Apple s’obstine t-il à bloquer le partage de photo par Bluetooth ? Vous êtes prévenus, le Bluetooth reste toujours un point noir chez la firme de Cupertino.

Au chapitre des nouveautés de l’iPhone 4, on retrouve un nouveau processeur baptisé Apple A4. Plus puissant et moisn gourmand en énergie, il permet  de faire le multitâche et d’optimiser l’autonomie de la batterie. En plus de l’accéléromètre, l’iPhone4 intègre un gyroscope à trois axes. Cela signifie qu’il est possible d’orienter l’iPhone en haut, en bas, à gauche, à droite, en avant et en arrière. Cette technologie est utilisée dans le jeu Eliminate GunRange développé par ngmoco. Vite, vite un jeu de voitures de courses pour être en totale immersion ?.

Le meilleur smartphone du marché !

Allons droit au but, l’iPhone 4 est le meilleur smartphone du marché à date ! Avec une interface utilisateur irréprochable, un App Store qui enrichit l’expérience et un produit qui attise les convoitises, Apple frappe fort ! La firme de Cupertino reprend une sérieuse avance sur ses concurrents sur le segment ultra convoité des smartphones. L’iPhone 4 devient la référence et va séduire de nombreux consommateurs même si le prix est astronomique. Il y a encore quatre-cinq ans, les consommateurs recherchaient un produit à 1€, aujourd’hui ils veulent une vraie expérience mobile, peut importe le prix ! Pour les possesseurs d’un iPhone 3GS, l’iPhone 4 ne vous fera pas franchir un gap significatif, une simple mise à jour en iOS4 vous comblera, à moins d’être un geek avec un pactole sous votre oreiller. L’écran Retina et l’appareil photo peuvent être les principales raisons de changer mais cela ne sera pas la révolution.

Voici quelques exemples de photos prises avec l’iPhone 4.