Un téléphone qui (ré)concilie parents et enfants

Un téléphone qui (ré)concilie parents et enfants

Softbank 812TLe troisième opérateur de télécommunications cellulaires japonais, Softbank Mobile (ex-Vodafone Japon), a lancé le 23 février un nouveau portail mobile, « Yahoo! Kids », spécialement conçu pour les enfants et accessible grâce à des téléphones portables spécifiques.

Le contenu proposé par le portail sera filtré afin de pouvoir laisser les petits anges surfer en toute quiétude, et les téléphones fournis par Softbank seront équipés d’un dispositif qui permet :

  • – à l’enfant qui se sent en danger de déclencher un signal visuel et sonore
  • – à ses parents de le localiser grâce à un système GPS intégré.

Si du premier abord on pourrait penser que c’est pousser un peu loin le bouchon, il semblerait qu’équiper les écoliers de systèmes de tracking par GPS participe d’un besoin réel au Japon, où les écoliers marchent ou prennent les transports en commun pour se rendre à l’école dès l’âge de 6 ans (avec des trajets atteignant parfois 90 mn)

Certaines écoles japonaises sont même en phase de test pour équiper les écoliers et le voisinage de systèmes RFID afin de pouvoir suivre les enfants à la trace sur le chemin de l’école, sur le modèle des deux établissements primaires de Warabi, dans la préfecture de Saitama.

Dans le même esprit, le fabriquant de sacs à dos Kyowa propose un sac équipé d’un terminal GPS qui permet aux parents de suivre leur enfant à la trace. En cas de danger supposé, le parent peut déclencher une procédure de récupération de l’enfant par des agents de sécurité mobilisés pour l’occasion (imaginez être récupéré par deux gorilles alors que vous étiez tranquillement en train de jouer aux billes derrière l’école, c’te classe)

Du coup, Softbank fait d’une pierre deux coups avec son offre : en surfant sur la vague sécuritaire – justifiée ou pas, je n’ai pas d’enfants (jamais peut-être rahhh, ça va hein j’ai le temps non ? – il m’est donc difficile d’avoir un avis sur la question) l’opérateur atteint ainsi d’une manière créative un nouveau cœur de cible à qui il peut délivrer un contenu et des promotions customisées. Le tout avec l’approbation chaleureuse de Papa et Maman.

Je ne vous fais pas la rengaine du temps béni où les enfants s’amusaient avec 3 bouts de ficelle et deux boîtes en carton, parce que moi si j’avais encore l’âge de ces gamins-là, même avec Papa et Maman qui me surveillent par satellite, j’aurai été ravie d’avoir un gadget pareil ! (faut dire je ne traînais pas trop pour rentrer, pas envie de rater Dragon Ball Z, hein)