TAG Heuer lance un "instrument"

TAG Heuer lance un "instrument"

Avant-propos : s’il y a une Swatch à votre poignet, passez au billet suivant.

Quand on est un horloger suisse positionné dans le haut de gamme, que l’on s’appelle TAG Heuer et qu’on lance un téléphone portable, on fait appel à une grande agence de comm pour assurer le buzz, faire en sorte que le public visé soit au rendez-vous lors de la commercialisation et surtout, pour préparer des phrases « différenciantes et évocatrices ».

Et pour le coup, l’agence choisie par TAG Heuer a mis les bouchées doubles ! En effet, selon le dernier communiqué de presse (et gageons qu’il y en aura d’autres, vu que le produit ne sort qu’en septembre prochain – quand je parle de buzz..), l’horloger helvète ne proposera pas un terminal, ni un mobile, ni un portable, encore moins un téléphone (ben non, trop vulgaire tout ça…) mais… un nouvel instrument de communication iconique et intemporel.

Vous avez bien lu. Faîtes attention à chausser vos patins de peur de rayer le parquet…

Baptisé MERIDIIST (ha oui, tous les produits de la marque s’écrivent en majuscules, forcément…), l’instrument de communication est composé de 430 composants assemblés à la main. Il est fait d’acier inoxydable 316L utilisé dans la fabrication des montres suisses et comporte deux écrans sont munis de glaces saphir, matériau résistant aux rayures et parfaitement transparent. Le deuxième écran est situé sur le côté haut du mobile et affiche l’heure, le chronographe et le numéro entrant. L’autonomie annoncée est de 28 jours en veille (je demande à voir…) et de 7 heures en communication.

Question caractéristiques techniques (Edge ? 3G ?), poids, et fonctionnalités proposées ont ne sait rien (pour l’instant).

Le suite au prochain communiqué (j’ai hâte !).

PS : billet un peu caustique mais esthétiquement, ce mobile a vraiment l’air d’être de toute beauté…