Nokia N95 : le meilleur des smartphones ?

Nokia N95 : le meilleur des smartphones ?

Deux jours seulement ! C’est le trop peu de temps que j’ai eu pour m’amuser avec le N95, dernier concentré de technologie que Nokia vient de sortir en France. Alors même si la version logicielle embarquée n’était pas la définitive (et donc certaines fonctionnalités non accessibles), voici un petit compte rendu de ce qui pourrait bien devenir le « must have » des giiks.

Avant même d’allumer le N95, on se dit qu’on va se régaler. Ne serait-ce que parce que ce mobile inclut tout ce dont on peut rêver en termes de compatibilité avec les réseaux mobiles : GSM quadri bandes pour les grands voyageurs, GPRS pour les exclus du haut débit mobile (lol), Edge, UMTS, HSDPA et Wifi ! Ajoutez à cela les connectivités USB (reconnaissance disque dur externe + logiciel de synchro Nokia PC Suite), Bluetooth et même infrarouge pour les échanges à faibles distances… Bref, tout pour rendre heureux.

Mais ça n’est pas tout ! Au chapitre des fonctionnalités et des spécificités, ajoutez un appareil photos de 5 mégapixels (vous avez bien lu !), un module GPS, 160 Mo de mémoire embarquée, un écran QVGA 2,6 pouces (240 X 320 pixels) de 16 millions de couleurs (avec variateur automatique d’intensité lumineuse svp !), un lecteur multimédia, un client Sip intégré… J’arrête là, toutes les specs sont disponbiles ici.

En tout cas, avant même de l’avoir utilisé, on se dit que Nokia a apparemment bien fait d’avoir choisi « Voila ce que sont devenus les ordinateurs » comme baseline pour son dernier produit…

Point de vue design, le N95 ne fait pas dans le flat (21 mm d’épaisseur) mais on ne peut lui en vouloir avec tout ce qu’il a dans le ventre. Comptez aussi 120 grammes sur la balance.

Première surprise, le slider ! Poussé vers le haut, l’écran laisse apparaître le clavier avec des touches bien pensées, pratiques pour saisir du texte ou numéroter. Poussé vers le bas, il découvre les touches d’un lecteur multimédia et l’écran switche automatiquement en mode paysage, prêt à diffuser des vidéos !

Premier petite critique concernant le slider justement : pas simple de le pousser vers le haut sans appuyer sur les touches situées sous l’écran ou (et c’est ce qui se passe le plus souvent) sans carrémentavoir à mettre le pouce sur l’écran lui-même 🙁
Dommage également que ce grand et bel écran ne soit pas tactile…

Comme à son habitude, Nokia a équipé son N95 du système d’exploitation Symbian (3ème édition de S60 pour être précis). Sur la version que j’ai eu en main, un problème d’instabilité a provoqué plusieurs reboots et quelques freezes franchement antipathiques (notamment en navigation web). Ces soucis ont dû être corrigés dans la version commercialisée.

Une fois opérationnel, le mobile est plutôt simple d’utilisation malgré un menu principal super chargé. Comptez une bonne demi-journée si vous voulez en faire le tour complet ! Concernant l’usage courant (appels, SMS, navigation web Edge et Wifi), le N95 s’en sort très bien, hormis le fait qu’il se déconnecte trop rapidement des réseaux Wifi (problème de soft ?). A noter que le navigateur web est super plaisant : lors des déplacement du curseur, une image réduite du site que vous parcourez s’affiche histoire de vous offrir un aperçu global de la page.

Le son en communication (GSM) est un tantinet trop aigu mais rien d’alarmant ni de trop dérangeant.

Fonctions évoluées

Je vais classer dans cette catégorie des éléments qui vont peut être vous sembler basiques mais je vais m’expliquer.

Lecteur multimédia : les photos et vidéos bénéficient de la qualité de l’écran du N95. Les couleurs sont très vives et la luminosité bien présente. De plus, l’interface de gestion est très réussie (mais un tantinet lente pour afficher les previews des photos sous forme de vignettes). Question technique, le N95 sait à peu près tout lire ! Voir la fiche technique pour les détails.

GPS : à mon grand regret, il ne m’a pas été possible de tester cette fonction. Les satellites étaient bien repérés mais au mieux aucune carte ne s’est jamais affichée et au pire j’ai eu droit à un freeze total ! Obligé d’enlever et de remettre la batterie… 🙁

Sortie TV : j’ai honte mais c’était la première fois que je me servais de cette fonction ! J’ai joué à un jeu de vaisseaux spatiaux embarqué et regardé une vidéo filmée avec le mobile : bluffant ! La fluidité de la vidéo notamment était bien meilleure sur grand écran TV que sur l’écran du mobile.

Appareil photos / vidéos : attention les yeux ! Cinq méga (en mode photos 2592 x 1944 pixels) sous le capot, ça compte ! Prévoyez tout de même 2 Mo par photo du coup 😉

Je vous laisse juger avec ces quelques photos prises sur le boulevard Péreire :

Allez, deux petits reproches tout de même : l’autofocus est un peu lent à faire la mise au point, ce qui retarde d’autant la prise de vue (comptez deux bonnes secondes) et l’utilisation trop poussée du zoom (jusqu’à X6 en mode 5 méga) détériore grandement la qualité des clichés. A noter qu’il est possible d’envoyer vos clichés sur un blog Nokia (Lifeblog) ou sur Flickr directement après avoir pris les photos.

Je finis par un exemple de vidéo. Attention, huit méga !

Client Sip : un logiciel de téléphonie sur IP est inclus. On a déjà vu plus simple à configurer (ceux qui connaissent et utilisent GoSip sur Windows Mobile savent de quoi je parle) mais une fois les paramètres entrés, la téléphonie en VoIP c’est le bonheur. J’ai fait le test avec le mode Sip de ma Freebox. Après la numérotation sur le Nokia, il est possible de lancer l’appel sur le réseau opérateur mobile ou sur le réseau Sip pour être facturé au tarif box en vigueur. Pour des appels sur des fixes en France, la question ne se pose pas ! Tout a bien fonctionné. Mon correspondant se plaignait d’un petit écho mais rien de grave : lors de déplacements fréquents à l’étranger, pour peu d’être à portée d’un réseau Wifi, cette solution est vraiment valable (faudra bientôt que je poste un billet / tutorial sur ce sujet).

Au final (je passe sous silence les fonctions basiques comme la radio), j’ai vraiment apprécié ce mobile, véritable concentré de multimédia mobile mais je n’ai pas eu le temps de fouiller et d’utiliser toutes les possibilités qu’il offre par manque de temps et une version logicielle non stable. Quant au fait qu’il remplacerait un PC, je reste sceptique. Disons qu’il en est le parfait complément en mobilité… mais j’attends vos avis en commentaires.
Enfin, un mot sur le prix du bijou : comptez plus de 700 euros sans abonnement et un peu plus de 400 avec abonnement.

Pour finir, une petite démo plutôt bien foutue sur le site de Nokia. A voir !

PS : ce billet sera prochainement enrichi de (vraies !) photos du Nokia N95.