Kazam annonce 4 nouveaux modèles

Kazam annonce 4 nouveaux modèles

Kazam, la nouvelle marque de smartphones par des anciens HTC, revient à l’offensive avec quatre nouveaux smartphones tous sous la barre des 230 euros.

Les quatre smartphones ne changent pas beaucoup de leurs précédents modèles mais c’est surtout au niveau du prix que Kazam a tenté de faire un effort. Les smartphones conservent donc la même appellation sauf avec un exposant, c’est ainsi qu’on retrouvera chez Kazam le Trooper² 5.0, le Trooper² 6.0, le Thunder² et le Tornado².

Peu de différences entre le modèle 5.0 et le modèle 6.0, on a une résolution de 480 x 854 pixels (dalle TFT), un processeur MediaTek dual-core à 1,3 GHz, 512 Mo de RAM, 4 Go de stockage, la possibilité de mettre une carte microSD. La caméra arrière fait 5 MP et le système est Android Jellybean 4.2.2. La seule différence entre ces deux modèles c’est la batterie, le Thunder² 5.0 a une batterie de 2000 mAh tandis que le 6.0 en a une de 2500 mAh. Pour le prix, comptez 119 euros pour le 5 pouces contre 149 euros pour le modèle 6 pouces (avec une housse à rabat qui rappelle celle du Galaxy Note).

07186204-photo-kazam-trooper-2-6-0

On passe au suivant avec le Thunder² 5.0 qui propose un écran IPS avec une définition HD 720p. Le processeur, toujours MediaTek, est quad-core et cadencé à 1,3 GHz. La mémoire vive est de 1 Go tandis que la mémoire interne passe à 8 Go (avec la possibilité de rajouter une carte microSD). L’appareil photo arrière fait 13 MP, tandis qu’on aura 5 MP en façade. Le Thunder² 5.0 n’est pas 4G et est tout de même vendu au prix de 199 euros…

 

Enfin, le Tornado² 5.0 est le plus cher puisqu’il est vendu 229 euros. A ce prix là ne comptez pas sur des caractéristiques de folies, il se contente d’embarquer un processeur plus puissant que le Thunder² 5.0 puisqu’il possède un quad-core à 1;7 GHz. Le capteur photo fait 8 MP et la batterie ne fait que 1800 mAh…

kazam-tornado-630x396

A ce prix là et avec ces caractéristiques d’un autre âge, Kazam n’aura pas de quoi faire rougir Wiko avec qui il lutte sur le secteur des smartphones low-cost. Ces smartphones sont prévus pour arriver fin juillet en France.