HTC HD Mini : une version compacte du HD2 ?

HTC HD Mini : une version compacte du HD2 ?

Une tendance initiée en 2009 et qui va s’accélérer tout au long de 2010 : le smartphone pour tous. Que vous ayez 7 ou 77 ans, vous pouvez faire confiance aux constructeurs et aux opérateurs pour, tôt ou tard, vous faire succomber au charme du « téléphone intelligent » (si ce n’est pas déjà fait 😉 ).

Mais qui dit smartphone dit souvent aussi grand écran ! HTC a donc présenté cette semaine à Barcelone le HD Mini censé offrir « l’expérience du HTC HD2 dans un design plus compact ». Il s’adresse à ceux et celles qui n’ont pas besoin d’un écran de 4,3 pouces pour profiter du multimédia mobile.

Comme tous les Windows phones, le HD Mini offre un accès au Windows Marketplace pour mobile avec un large choix d’applications gratuites ou payantes à télécharger. Il est par ailleurs pourvu de la surcouche graphique HTC Sense, développée pour simplifier l’utilisation du mobile. Et, bonus : il propose en natif le logiciel HTC Peep pour échanger et suivre les flux issus de son compte Twitter.

Ses caractéristiques techniques dans le détail :

– quadribande 850, 900, 1800 et 1900 Mhz,
– GSM, GPRS, Edge, UMTS (3G) et HSPA (3G+),
– OS Windows Mobile 6.5,
– processeur Qualcomm 7227 cadencé à 600 Mhz,
– 510 Mo de Rom et 384 Mo de Ram,
– écran Amoled capacitif de 3,2 pouces et d’une résolution de 320 x 480 pixels,
– appareil photo 5 mégapixels avec autofocus et flash Led,
– connectivité WiFi b/g avec fonction routeur + Bluetooth avec EDR et A2DP (stéréo),
– module GPS avec A-GPS,
– Windows Media Player + tuner FM,
– slot pour carte microSD jusqu’à 32 Go.

En dehors du form factor qui rappelle évidemment celui du HD2, le HTC HD Mini ne peut pas prétendre rivaliser. Une résolution d’écran nettement inférieure et un processeur beaucoup moins véloce l’empêchent de jouer dans la même cour que son grand frère.

Pour autant, il devrait satisfaire une clientèle à la recherche d’un smartphone complet et surtout compact. Son prix devrait également jouer en sa faveur puisqu’il sera proposé dès le mois d’avril 2010 au tarif de 449 euros (hors subvention opérateur).