Android crée-t-il des nouveaux marchés pour les constructeurs ?

Android crée-t-il des nouveaux marchés pour les constructeurs ?

Depuis quelques mois, Android le système d’exploitation de Google fait de plus en plus parler de lui et suscite un engouement de la part des constructeurs de téléphones mobiles et même au-delà. Dans son article « iPhone : « Android m’a (bientôt) tuer« , Skyseb avait exprimé son point de vue sur Android et provoqué de nombreux commentaires. Aujourd’hui, on se pose une nouvelle réflexion sur Android.

Avec l’arrivée d’Android, on constate que certaines marques « ressuscitent » ou redorent leur blason grâce à ce système d’exploitation modulable. Je pense à Motorola qui marche bien avec des mobiles « basiques » mais n’était pas présent sur le marché des smartphones. Après le Motorola DEXT et le Motorola Milestone (250 000 exemplaires vendus en une semaine !), le géant américain fait une percée remarquable dans ce secteur trusté par Apple avec l’iPhone et Nokia avec le N97.Il y a six mois qui aurait pensé que Motorola allait faire parler d’eux ? Dans le même esprit, on peut prendre le cas de Sony Ericsson. Après deux Xperia (sous Windows Mobile) qui n’ont pas connu le succès escompté, la marque buzze énormément suite à l’annonce du Xperia X10… sous Android. De nombreux geeks disent « c’est mon futur mobile ! ».

En ce sens, on peut vraiment se poser la question « Android crée-t-il des nouveaux marchés pour les constructeurs ? ». Je pense que oui et les faits nous le prouvent. Motorola, Sony Ericsson, LG, HTC, Samsung,… et même Huawei ! Archos a également lancé une tablette internet sous Android et lancera un smartphone Android en 2010. Et demain pourquoi pas un Sagem ou Alcatel sous Android ? Oui, on peut tout imaginer !

Il y a 10 ans, personne se souciait du système d’exploitation et encore moins des mises à jour de firmware de leur téléphone mobile. Aujourd’hui, le consommateur veut connaître « l’OS » et l’App Store associé afin de tirer le meilleur parti de son couteau suisse multimédia. Un vrai challenge de communication, d’ergonomie et d’offre pour les constructeurs. Google « domine » Internet, cela sera-t-il la même chose demain pour nos mobiles ?