Test PlayStation 4 (PS4)

Test PlayStation 4 (PS4)

Le test complet de la PlayStation 4
Après six années de bons et loyaux services, la PlayStation 3 qui s’est vendue à plus de 80 millions d’exemplaires dans le monde fait place à sa remplaçante, la PlayStation 4. Avec cette console “nouvelle génération”, Sony veut réitérer le succès et séduire encore plus de consommateurs. Avec une stratégie qui n’a pas bougé d’un iota depuis son annonce, la firme nippone a marqué les esprits lors de l’E3 à Los Angeles en juin dernier. Suite au discours plébiscité par la presse internationale, la PS4 tient-elle toutes ses promesses ? Voici notre test complet de la PlayStation 4.

Une puissance tout en beauté
Quand on ouvre la boîte de la PS4, on retombe en enfance, un peu comme un gamin qui ouvre son cadeau de Noël, ça fait un petit quelque chose. Le pack est constitué de la console PS4 en coloris Jet Black avec son disque dur de 500Go, un simple câble d’alimentation, une manette Dualshock 4 et son câble micro USB pour la recharge, un câble HDMI et un casque micro.

test-playstation-4-ps4-01

C’est une question de goût, mais la PS4 est plus jolie, plus fine et avec plus de style que sa concurrente la Xbox One. La coque de protection est constituée d’une partie mate et une autre brillante, qui peut rapidement se rayer si on pose la manette dessus. Sur le dessous, on trouve un trait lumineux qui change de couleurs selon les états de la PS4 (console en veille, allumage,…).




test-playstation-4-ps4-03

 

test-playstation-4-ps4-41

A l’arrière de la console, on a un port HDMI, un port ethernet, un port pour un câble optique et le brancher à un ampli audio, et d’un port dédié pour connecter la caméra PS4. En façade, ce sont deux ports USB qui peuvent servir pour brancher le câble de recharge de la manette.

test-playstation-4-ps4-02

Niveau configuration, la PS4 se base sur une architecture d’ordinateurs c’est à dire un système SoC (System On a Chip). En gros, le CPU (processeur) et le GPU (processeur graphique) sont réunis ensemble. La PS4 est donc constituée d’un processeur AMD Jaguar huit coeurs cadencé à 1,6 Ghz et d’un processeur graphique AMD Radeon 1152 cadencé à 800 Mhz, le tout avec 8Go de RAM GDDR5. Sur le papier la PS4 et la Xbox One sont quasi équivalentes (même fourniseur et même architecture), mais petit avantage à la console de Sony avec un GPU plus performant qui offre 1,84 téraflops de puissance de traitement. On verra sur le long terme si cet avantage est déterminant ou pas.

test-playstation-4-ps4-04

La puissance et l’architecture de la PS4 permettent de faciliter les mises à jour et l’installation des jeux. Quand on insère un jeu dans le lecteur, l’installation se lance et prend à peine quelques minutes. Si une mise à jour est disponible, elle s’effectue en tâche de fond. C’est un vrai plus contrairement à la Xbox One où les temps d’installation et de mise à jour sont longs, très longs. Par exemple, pour NBA 2K14, le jeu se lance et propose de faire un match par défaut. Pendant ce temps, l’installation s’effectue en arrière plan, très bien vu. A noter que la mise à jour initiale de la console s’effectue très rapidement et se télécharge dès que la configuration de l’accès à internet est renseignée. Simple, efficace et cela évite de rester bloqué sur l’écran de progression du téléchargement.

test-playstation-4-ps4-40

Bien sur, Sony a intègré un lecteur Blu-ray compatible BD Live grâce à la connectivité internet. Ce dernier serait compatible 4K (UHD) via une mise à jour du firmware, mais il faudra attendre l’annonce du support physique Blu-ray 4K (sûrement lors du CES à Las Vegas en janvier prochain) pour en profiter.

Une interface épurée
La PS4 ne change pas radicalement d’interface mais apporte son lot de nouveautés. Cette nouvelle interface est baptisée PlayStation Dynamic Menu. Exit le XMB (Cross Media Bar) même si on retrouve les bases du principe. Une navigation à double niveau avec un menu fixe (profil, PS Store, notifications, amis, trophées, messages, party et paramètres) et un menu contextuel pour accéder aux jeux et aux applications.

test-playstation-4-ps4-05

Sur le tableau de bord on retrouve le flux d’activité général de ses amis et également de son compte personnel : ajout d’amis, jeu joué, trophée obtenu, niveau terminé, partage de capture d’écran ou de vidéo en live, et quelques contenus promotionnels comme l’abonnement au PSN+. Chaque élément peut être consulté et permet également de faire des rebonds. Démarrer le jeu, consulter la fiche d’un joueur et l’ajouter en ami, voir la capture d’écran et lire le tweet associé, ou encore obtenir toutes les informations d’un jeu.

test-playstation-4-ps4-07

Dans la navigation des vignettes qui compose le menu horizontal, on peut démarrer le jeu si le disque est inséré. On peut le savoir facilement grâce au picto “disque” coloré en bleu. Pour chaque jeu, différentes informations sont disponibles pour aller plus loin. Cela peut être un rebond vers une page Facebook (pur NBA 2K14 par exemple), des vidéos de démo (Resogun), contenus additionnels comme le Season Pass pour Assassin’s Creed IV ou encore un lien vers le site officiel du jeu. Quand on sélectionne vue d’ensemble, l’écran s’habille aux couleurs du jeu et propose toutes les informations, les activités récentes de ses amis (et le joueur), les éléments associés (DLC) et la possibilité de “liker” et donner une note au jeu. Cela donne une dimension sociale et communautaire. Pour certains jeux, une musique de fond est jouée et donne ainsi plus d’impact à l’aspect visuel et immersif. Testez avec Lego Marvel Super Heroes, on adore !

test-playstation-4-ps4-06

La PS4 propose une rubrique TV & Vidéo qui est en fait un accès à des applications propres à cet univers. Actuellement, il y a trois apps disponibles : GameOne, FilmoTV et VidZone. Nous avons téléchargé l’application GameOne qui permet de voir le live ou des émissions en replay, pas toutes pour le moment.

test-playstation-4-ps4-08

test-playstation-4-ps4-09

Sony propose son service Video Unlimited, de la VOD à l’achat ou en location. On y trouve des films et des séries TV. Grâce aux différents studio (Sony Pictures Entertainment, Twentieth Century Fox, Universal Pictures), le catalogue proposé est riche. A la location, il faut débourser 3,99€ pour la version SD et 4,99€ pour la version HD. A l’achat, la version SD est à 14,99€ et en HD 19,99€. En location, la vidéo est disponible pour une durée de trente jours mais dès la lecture initiale vous aurez 48 heures pour voir et revoir la vidéo. A noter qu’un test de débit est disponible pour vérifier si la connexion internet permet un accès aux contenus HD ou non. Un minimum de 2,25 Mbps est pré-requis pour visionner de la HD. Très bien pour éviter toutes mauvaises surprises.

test-playstation-4-ps4-10

La firme nippone a lancé son service Video Unlimited 4K avec un catalogue de soixante dix vidéos. La PS4 pourra être mise à jour afin de proposer du HDMI 2.0 ce qui veut dire que l’on pourra avoir une vidéo en 4K à 60 images / seconde (2160/60p). Sortez le popcorn, installez vous dans le canapé, c’est parti pour une séance cinéma…

test-playstation-4-ps4-11

test-playstation-4-ps4-12

test-playstation-4-ps4-13

Comme la vidéo, Sony a un catalogue musical très riche et on y accède via Music Unlimited. Il s’agit d’un service de streaming musical avec deux formules mensuelles : une à 4,99€ qui donne accès depuis une PS3, PS4 ou PC, la formule à 9,99€ est plus large puisque l’on accède au service depuis n’importe quel support (consoles, ordinateur, smartphone, TV, lecteur Blu-ray,…). Pour utiliser le service, il faudra renseigner votre carte bancaire dans les paramètre du compte. Pour rappel, Sony Music Unlimited compte plus de vingt deux millions de morceaux en qualité AAC 320 kbps. Une période d’essai de trente jours est proposée afin de découvrir le service.

test-playstation-4-ps4-14

Si l’offre de divertissement est complète, la PS4 n’offre pas toute l’expérience multimédia comme c’est le cas sur PS3. En effet, il n’est plus possible de lire du contenus à partir d’un NAS (disque dur réseau) connecté en DLNA ! C’est une régression dans les fonctionnalités. Problème d’intégration de la fonctionnalité pour assurer le lancement ou vrai décision marketing pour pousser les produits à valeur ajoutée ? On espère une mise à jour rapide de la PS4 pour avoir de nouveau la même expérience. Idem, n’espérez pas lire du contenu depuis une clé USB ou un disque dur externe, rien ne fonctionne.

La PS4 intégre un navigateur internet. Contrairement à la Xbox One, il n’est pas nécessaire d’être membre PSN+ pour en profiter, le service est accessible pour tous ! Au test HTML5, le navigateur comptabilise un score de 336 points sur 500. C’est similaire au résultat de sa concurrente. (331 sur 500).

test-playstation-4-ps4-15

test-playstation-4-ps4-16

Le bouton triangle permet de lancer facilement une recherche. La saisie se fait sur un clavier virtuel identique à la PS3. Le bouton carré affiche la page en plein écran, parfait pour regarder une vidéo ou des photos. le bouton R3 (appui sur le stick droit) permet de zoomer dans la page avec deux niveaux d’agrandissement. Les touches L1 et R1 correspondent à la page précédente et page suivante, la touche R2 ouvre une fenêtre avec les huit derniers sites visités, un peu comme Google Chrome. Dans une page, le stick gauche sert de pointeur de la souris et le stick droit fait office de roulette de défilement de la page. si on appuie sur la croix directionnelle, ça envoie directement sur chaque lien de la page.

test-playstation-4-ps4-17

test-playstation-4-ps4-18

En allant sur le site Mon-navigateur.com on peut se rentre compte que le navigateur est baptisé Sony PS3 0.0 et que le système d’exploitation est wap ! Oui, la technologie mobile qui commence à dater. Sur certains sites, on obtient donc une version optimisée pour les petits écrans. Aucun réglage n’est possible dans les paramètres. Il faut donc espérer un lien vers la version “desktop” sinon il faudra se contenter de la version mobile. Enfin, sachez qu’il est possible d’ouvrir jusqu’à six fenêtres, au delà, c’est l’ordre chronologique d’accès aux pages qui prend le dessus.

test-playstation-4-ps4-19

Twitch et Ustream : le partage pour gamer !
L’une des grosses nouveautés de la PS4 est le bouton share. Quand on appuie dessus on peut partager une capture d’écran, une vidéo jusqu’à quinze minutes ou encore diffuser en live sa partie avec la communauté. Pour cela il faut sélectionner soit le service Twitch, soit le service Ustream. A noter que cette fonctionnalité n’est pas disponible pour un compte secondaire, dommage. On espère qu’une mise à jour pourra résoudre le blocage.

test-playstation-4-ps4-30

test-playstation-4-ps4-31

La capture d’écran peut être partagée sur Facebook ou Twitter. Il faudra bien sur paramétrer les comptes pour la publication. En renseignant son compte Facebook, on pourra publier automatiquement les trophées obtenus, une information chaque fois que l’on commence à jouer.

test-playstation-4-ps4-23

test-playstation-4-ps4-24

test-playstation-4-ps4-25

Pour la vidéo, on peut la modifier avant de la partager. La PS4 enregistre automatiquement jusqu’à quinze minutes de jeu et à tout moment on peut la partager. Auparavant, on peut la rogner très facilement avec l’application intégrée. On peut choisir un intervalle d’image de 1, 5, 10, 30 ou 60 secondes. Les touches L2 et R2 permettent de chosir l’image de début et l’image de fin. Le rognage est très rapide et ensuite il n’y a plus qu’à partager la vidéo.

test-playstation-4-ps4-26

test-playstation-4-ps4-27

test-playstation-4-ps4-28

test-playstation-4-ps4-29

Pour le partage, on peut inclure la vidéo de la PlayStation Camera, le son du micro de la Dualshock et afficher les commentaires des autres joueurs à l’écran. On indique le nom d’un canal (par exemple le nom du jeu), un message pour la publication sur Facebook et Twitter. Au cours de la diffusion, les personnes peuvent poster des commentaires et si vous avez activé le micro, il est possible de répondre vocalement.

test-playstation-4-ps4-32

test-playstation-4-ps4-33

La rubrique “en direct de PlayStation” permet de visualiser toutes les parties qui sont en train d’être partagées par les joueurs et y accéder en un clic. On peut donc voir en live le jeu, la tête du joueur (s’il a la caméra PS4 et qu’il a activé l’option), le son qui est capturé à partir du micro de la Dualshock 4, saisir des commentaires (soixante caractères max), lancer le jeu (s’il est insérer dans le lecteur de la console), et voir le nombre de personnes qui regardent la partie partagée.

test-playstation-4-ps4-20

test-playstation-4-ps4-21

Le PSN, clé de voûte de l’expérience en ligne
La PS4 n’est pas obligée d’être connectée en permanence à internet, mais cela enrichit l’expérience quant elle l’est. La première chose à faire est de se connecter à son compte PSN (PlayStation Network) pour profiter de tous les services dont le multi-joueurs. Mais attention, il faudra impérativement souscrire à une offre payante PSN+. En effet, Son y a décidé de rendre le jeu multi-joueurs sur PS4 payant alors que sur PS3 il n’y avait pas besoin de payer. Mais j’ai envie de dire que c’est un mal pour un bien, car cela va filtrer la qualité des joueurs et donne accès à de nombreux avantages. Chaque mois, les membres PSN+ obtiennent des jeux qui ont environ six mois. L’accès à la collection instantanée se fait pendant toute la période de l’abonnement, au délà il n’est plus possible d’y jouer. Les sauvegardes des jeux sont enregistrées dans le cloud et les joueurs peuvent les retrouver à tout moment, même sur une console d’un ami. A noter que la liste d’amis évolue sur PS4 et la capacité totale passe à deux milles amis contre cent sur PS3. Le PSN ce n’est pas qu’un store, c’est votre identité de joueur sur le réseau.

test-playstation-4-ps4-34

La PS4 possède son centre de notifications qui permet de consulter les derniers trophée obtenus, les invitations, les alertes de jeux, les téléchargements de contenu et tous les éléments partagés via le bouton share.

test-playstation-4-ps4-35

On peut voir la liste des amis connectés, les demandes d’amis en cours. La fiche de profil permet d’obtenir de nombreuses informations : membre PSN+ symbolisé par une croix directionnelle jaune, le nombre de trophées avec la possibilité de comparer avec les notres, les activités récentes avec la liste des derniers trophées obtenus, les derniers jeux joués par l’ami ou encore les activités “multimedia”, une bio et la liste des amis. Par exemple, si un ami regarde une vidéo avec l’application Vidzone, on a le détail du moment de visionnage et il et possible de d’aimer (comme un like Facebook) cette activité et même de lancer la vidéo dans la dite application.

test-playstation-4-ps4-38

test-playstation-4-ps4-36

test-playstation-4-ps4-37

Le PlayStation Store (PSN) permet donc de télécharger du contenu (jeux, films, séries télé, musique, applications, DLC,…) pour enrichir l’expérience utilisateur et bien sur de jouer en ligne.

Remote Play, second écran et application mobile
La PS4 vient s’inscrire dans l’éco-système existant qui comprend la PS3, la PSP et la PS Vita. On peut se servir de la console portable de Sony comme second écran quand nous sommes à la maison, sur le même réseau (Wi-Fi). La fonction qui nous séduit le plus est la Remote Play. En effet, il est possible d’activer à distance la PS4 est de l’utiliser sur la PS Vita à domicile ou à situation de mobilité.

test-playstation-4-ps4-48

La PS4 doit impérativement être connectée en ethernet (cela ne fonctionne pas en Wi-Fi). Dans les paramètres, il faut plusieurs pré-requis pour faire fonctionner correctement le Remote Play. Il faut également associer la PS Vita et la PS4 via une phase d’identification avec un code qui s’affiche à l’écran (. Il faut mettre la PS4 en mode veille, sinon il sera impossible de l’activer à distance.

test-playstation-4-ps4-39

 

test-playstation-4-ps4-43

Voici tous les paramètres à bien vérifier pour un accès à distance hors du domicile :

  • Paramètres > PSN > Activer en tant que PS principale > case cochée
  • Paramètres > Réseau > Se connecter à internet> case cochée
  • Paramètres > Paramètres de connexion > Connexion automatique > case cochée
  • Paramètres > Paramètres de connexion à PS Vita > Activer la lecture à distance > case cochée
  • Paramètres > Paramètres de connexion à PS Vita > Se connecter directement à la PS Vita > case décochée (case cochée pour un accès à domicile)
  • Paramètres > Paramètres de connexion à PS Vita > Ajouter un périphérique > Saisir le code sur la PS Vita dans Lien PS4.
  • Paramètres > Définir les fonctions disponibles en mode veille > Se connecter à internet > case cochée
  • Paramètres > Définir les fonctions disponibles en mode veille > Autoriser l’activation de la PS4 depuis le réseau > case cochée

test-playstation-4-ps4-42

test-playstation-4-ps4-44

A domicile, j’ai réussi sans souci à streamer l’écran de la PS4 sur la PS Vita et ainsi jouer dans une autre pièce. En revanche, j’ai tenté de multiples essais de connexion à distance via un réseau Wi-Fi ou via la 4G de Bouygues Telecom, dans les deux cas, ça ne fonctionne pas totalement. J’arrive à allumer la PS4 à distance mais je n’obtiens pas l’affichage sur la PS Vita. Je vais tenter de trouver une solution et je ferai une mise à jour de l’article si j’y arrive. Si vous avez réussi, n’hésitez pas à partager votre configuration et les informations pratiques. Quelques informations sur le site officiel PlayStation pour l’utilisation de la lecture à distance hors du domicile.

test-playstation-4-ps4-45

Sony propose une application mobile disponible sur Android et iOS (iPhone / iPad). On retrouve le flux d’activités de ses amis, un accès aux notifications, invitations, alertes de jeux et les messages. On peut également voir les amis qui sont en ligne et à quel jeu ils sont en train de jouer. Bien sur on peut consulter son profil, ses trophées et parcourir le PlayStation Store (renvoi vers le site mobile). Depuis son smartphone, on peut commander un jeu (ou un autre contenu) et lancer le téléchargement à distance. A la maison, l’application peut se connecter à la PS4 et devient ainsi une télécommande / clavier ou un second écran pour interagir dans certains jeux et afficher du contenu spécifique. Pour savoir si un jeu utilise cette fonctionnalité, il faut regarder au dos du boîtier du jeu si l’icône « Second écran » est présente.

test-playstation-4-ps4-46

test-playstation-4-ps4-47

On craque même si les jeux manquent
La PS4 est avant tout une console de jeux pour les gamers et c’est ce qui la différencie avec sa concurrente, la Xbox One plus axée “plate-forme multimédia” et famille. Pour son lancement, la PS4 propose un line-up moins fourni que la console de Microsoft, notamment pour les jeux exclusifs. On a donc un très bon FPS avec Killzone Shadow Fall et Knack un jeu d’action / plate-forme qui n’est pas un jeu pour enfant, comme certains le pensent. Il y a The Playroom, mais je n’ai pas pu tester car je ne possède pas la caméra PlayStation vendue au prix de 60€. Les abonnés PlayStation Plus bénéficient gratuitement de Resogun et Contrast, deux très bons jeux.

A date, on aurait plus tendance à choisir la Xbox One (lire le test Xbox One) pour son catalogue de jeux plus riche et son côté multimédia. Mais la bataille des consoles « nouvelle génération » ne fait que commencer et Sony va proposer dès le printemps de nouveaux titres qui vont rétablir l’équilibre entre les deux géants. Malgré ce désavantage passager, la PlayStation 4 a séduit plus de deux millions de joueurs en quinze jours de commercialisation. L’avenir nous réserve de belles choses !