Test Nintendo DS : Inazuma Eleven 2 tempête de feu & tempête de glace

Malgré la sortie depuis déjà un an de la 3DS, le déphasage entre les sorties japonaises et européennes fait que de bons jeux continuent de sortir sur Nintendo DS. Inazuma Eleven fait partie de ceux-là (du même studio on citera aussi la série du professeur Layton que je vous recommande chaudement).

Inazuma est un mix entre football et jeu de rôle, quelque chose à mi-chemin entre Pokemon et Olive et Tom. Si vous aussi ce dessin animé a bercé votre enfance et que vous avez toujours rêvé de pouvoir réaliser le tir du tigre de Marc Landers dans un jeu vidéo, vous allez enfin pouvoir réaliser ce rêve. A l’image de la série (dont le jeu est très fortement inspiré,=) les matchs d’Inazuma sont prétexte à un déluge d’attaques spéciales plus impressionnantes les unes que les autres. Le tir du manchot empereur, la technique de la muraille infinie ou la feinte de la taupe, voici autant de techniques qu’il faudra utiliser au bon moment pour passer les défenseurs adverses et remporter la victoire.

L’histoire de ce (ces ?) deuxième opus reprend juste après la fin du premier jeu, l’équipe de Mark Evans a remporté le football frontier, sorte de coupe du japon junior. Malheureusement ils n’auront pas le temps de fêter leur victoire car tout à coup des extraterrestres se mettent à défier les équipes de football et à détruire les collèges ayant perdus. Marc et ses amis devront voyager à travers tout le Japon pour non seulement empêcher l’Alius academy de nuire mais aussi recruter de nouveau joueur afin d’être de taille à leur tenir tête. Et autant vous dire qu’au départ ce n’est pas gagné.

Le gameplay tire parti de l’écran tactile de la DS, ainsi pendant les matchs vous pouvez donner des ordres à vos joueurs en les sélectionnant grâce au stylet, que ce soit se déplacer ou tirer. Lorsque vous tirez au but ou le porteur du ballon rencontre un adversaire il y a confrontation. Chaque joueur choisi une action parmi 2 actions de bases (tirer ou lober par exemple pour un tireur tandis que le gardien a le choix entre un arrêt classique ou un dégagement du poing plus efficace mais un peu plus dangereux puisqu’on ne sait pas qui récupérera la balle) et ses éventuelles techniques spéciales. Le côté pierre-feuille-ciseau est renforcé par le fait que les joueurs et les techniques peuvent être de différents éléments plus ou moins forts les uns contre les autres. Vos points de techniques n’étant pas illimités, surtout pour les goals, il faudra bien doser quand utiliser une technique ou quand se contenter des actions simples, surtout que si l’on bourrine un peu trop l’arbitre est aux aguets et n’hésitera pas à siffler la faute.

Ceux qui ont joué au premier ne seront pas perdus, mais que trouveront-ils de plus dans ce nouvel épisode ? Tout d’abords des filles qui ont maintenant le droit de jouer au football et qui pourront rejoindre votre équipe (certains matchs ne peuvent d’ailleurs se jouer qu’avec des filles ou inversement), ensuite des « talents », qui sont des techniques toujours actives et qui peuvent par exemple donner un bonus lorsque l’équipe gagne et un malus sinon, ou alors un bonus contre les filles, plus de chances d’obtenir une faute… Un autre ajout intéressant est le tir de loin ; il est maintenant possible de tirer depuis n’importe où sur le terrain (avec j’imagine une puissance réduite en fonction de la distance), quelques rares tirs spéciaux en sont capables et seront d’une redoutable efficacité en fin de match lorsque le gardien adverse commencera à montrer des signes de fatigue. Pour économiser celui-ci, certaines techniques (qui peuvent être des tacles ou des tirs) permettent de bloquer un tir qui passerait près d’un joueur.

Enfin dernier ajout, la possibilité de faire des matchs en 2 contre 2 mais pas encore de jeu en ligne…

La séparation du jeu en 2 version n’apporte par contre pas grand-chose, les quelques changements n’apparaissent que bien après la fin de l’histoire principale (comptez une petite vingtaine d’heure pour la finir, et encore plusieurs dizaines pour le contenu additionnel). Choisissez celui que vos amis n’ont pas déjà.

Au final, les fans du premier seront content de rempiler, les quelques ajouts sont plutôt sympathiques même s’ils ne révolutionnent rien. Par contre si vous débutez, je vous conseille de commencer par Inazuma Eleven premier du nom dont l’histoire m’a semblé plus intéressante (et puis comme elles se suivent en commençant par le 2 vous seriez un peu perdus).

Vivement le 3 (au Japon ils ont annoncé le 5…) !!