Test de Rayman Jungle Run sur iOS

Test de Rayman Jungle Run sur iOS

Ubisoft continue de nous décliner Rayman sur toutes les plateformes. Après les versions consoles de salon et portables, voilà notre héros qui déboule sur Smartphone et plus particulièrement sur iOS. Compatible iPhone, iPod Touch et iPad, Rayman Jungle Run bénéficie d’un gameplay particulier adapté au tactile. Et ça fait toute la différence.

En effet, Rayman JR tient plus du jeu de scoring cette fois ci. Divisé en quatre actes, chacun de ceux-ci met en scène un pouvoir particulier de Rayman. Divisé en neuf tableaux plus un spécial, Rayman, comme si il avait avalé une poignée de piments rouges, avance inlassablement suivant un scrolling vertical de gauche à droite. Il faut utiliser le pouvoir mis en avant dans l’acte pour arriver au bout du tableau le plus rapidement possible en ayant pris soin de récupérer tous les Lums au passage. Le premier acte met en scène le pouvoir de sauter, le deuxième le pouvoir de voler puis le troisième octroie la capacité de courir sur les murs et enfin le dernier celui d’assener des coups de poing.

Afin de déverrouiller le tableau spécial de chaque acte, il faut non seulement terminer les neufs niveaux précédents mais également pour chacun d’entre eux,  récupérer les cents Lums disséminés un peu partout en un seul run. Si le premier acte se fait facilement, les choses se corsent rapidement dès le deuxième. Le niveau special est différent des autres (sinon pourquoi s’appellerait-il comme ça, hein ?). Dans celui ci, point de Lums à récupérer, le but est d’arriver au bout du niveau le plus rapidement en faisant un sans faute. En effet des pièges se trouvent sur le chemin et à la moindre erreur, on recommence au début.

Le jeu dispose de succès et d’une galerie d’images à débloquer en progressant dans le jeu et en récupérant toujours plus de Lums. Des fonds d’écrans pourront ainsi être accessibles pour customiser votre iPhone. Il est bien évidemment compatible avec le Game Center et on peut ainsi comparer nos temps de parcours sur les quatre tableaux spéciaux avec les autres joueurs.

Graphiquement, le jeu est un régal. Même si les décors ne sont pas d’une grande complexité, ils sont soignés et les couleurs sont vives. Les environnements sont variés et l’architecture des différents tableaux est suffisamment intéressante pour ne pas sentir une certaine lassitude au bout de quelques parties.

Bref, mon avis, vous l’aurez compris, est très positif. Les petits gars d’Ubisoft ont su repenser le concept de Rayman pour l’adapter à l’interface tactile des smartphones. En ajoutant un système de scoring et en intégrant des tableaux qui mettent moins d’une minutes à parcourir, Ubisoft a tout compris du jeu par excellence sur smartphone. Celui auquel on joue dans le métro entre deux stations ou celui qui permet de lancer des duels entre potes entre deux réunions de boulot.

Good Job