Test de Dead or Alive 5 sur Xbox 360

Test de Dead or Alive 5 sur Xbox 360

Publié le 12 octobre 2012 par

Avec  Soul Calibur et Tekken, DoA est l’une des figures emblématiques du jeu de combat en 3D. Il nous revient dans sa cinquième version sur PS3 et Xbox 360. Bonne nouvelle pour les joueurs PS3, DoA n’est plus exclusif aux consoles de Microsoft, ce qui était le cas depuis DoA 3.  C’est également le premier épisode réalisé sans le créateur de la série Tomonobu Itagaki. Et cela se ressent dans l’orientation du jeu. Il a pris une dimension plus réaliste tout en gardant une part sexy moins extravagante.

Parlons tout de suite des graphismes. Les combattants bénéficient d’un design plus réaliste par rapport aux opus précédents. Au cours des combats, les vêtements des personnages se salissent en temps réel subissant les dégâts de la poussière, de la terre ou de l’eau selon où se passe le combat. Si les vêtements des protagonistes ne se déchirent pas, certains costumes subiront des effets de transparence à cause de l’eau ou de la sueur des personnages. Le coté sexy assumé de la franchise est toujours de la partie avec des tenues de combats affriolantes pour les damoiselles et des poses et plans de fin de combat plutôt suggestives. Au total, le casting contient dix-huit personnages ainsi que trois personnages cachés  issus de Virtua Fighter 5 mais dont le panel de coup a été adapté au gameplay de Dead or Alive.

Les décors n’ont pas été oubliés. Ils sont dans l’ensemble plutôt réussis même si en deçà de l’attention apportée aux personnages. Ils bénéficient d’animations pendant les combats qui peuvent parfois aboutir à un changement de zone de combat. Par exemple, l’un des stages se situe en haut d’un immeuble en construction. En envoyant valser son ennemi dans le décor, on peut fragiliser la construction qui commencera à vaciller pendant que l’on continuera à se battre. En éjectant son adversaire de ladite plateforme, il subira des dégâts importants lors d’une animation de transition (chute de l’immeuble et collision avec un camion rempli de kérosène) vers la nouvelle zone de combat.

Quand on regarde les modes de jeu, on ne peut être que déçu. Si la plupart des modes de jeu habituels des jeux de combats sont là (versus, mode online, 2 vs 2, time attack, survie), aucune nouveautés en vue. Un mode histoire est cependant présent et a au moins le mérite d’exister. Mais celui-ci est plutôt ridicule enchaînant des pirouettes scénaristiques pas très intéressantes pour donner un prétexte aux personnages de s’en mettre plein la tête. Le mode histoire est raconté à travers les yeux de chaque personnage au cours de chapitres qui s’entremêlent chronologiquement. Il sert néanmoins de didactitiel. En effet lors de chaque combat, un objectif est affiché. Il consiste à réaliser des coups/combos/techniques précises afin d’obtenir un « titre » réutilisable pour personnaliser sa fiche de combat dans le mode Online. Le coup à réaliser est expliqué et permet de découvrir la profondeur du gameplay facilement.

Coté Gameplay, on nous demande dès le lancement du jeu de choisir entre le mode pro et le mode spectacle. Sous ces deux possibilités plutôt abstraites se cachent deux options qu’il est possible de modifier après coup. Le mode pro désactive la caméra dynamique et les effets graphiques lors des impacts entre combattants.  Au final je n’ai opté ni pour l’un ni pour l’autre mais pour un mix des deux. Exit la caméra dynamique qui donne le tournis et oui aux effets lors des impacts qui ne gâchent pas la lisibilité de l’action. Pour ce qui est des possibilités en combats, les différents personnages bénéficient de coups variés qui ne donnent pas l’impression d’avoir plusieurs clones en main. On retrouve les coups puissants/faibles, les chopes et les contres toujours aussi meurtriers qui permettront de vaincre n’importe quel adversaire qui vous foncera dessus tête baissée. Du coup les combats peuvent être très tactiques dans les mains de joueurs confirmés mais ça ce n’est pas trop mon cas ;)

Pour résumé, Dead or Alive est un bon jeu de baston qui a su évoluer par rapport aux deux précédent opus qui misait avant tout sur le physique avantageux de ses combattantes. Avec un style graphique plus réaliste et un gameplay toujours aussi précis, DoA 5 fait figure d’alternative sérieuse  à ses concurrents Tekken et Soul Calibur.

Le jeu est dispo sur PS3 et Xbox 360 dans toutes les bonnes crèmeries habituelles.

Thomas Cressot
Hello, c’est Tomiiks de Tomiiks.com. Passionné de Jeux video, j’interviens sur Giiks sur cette thématiques pour vous partager ma passion. Tombé tout petit dans la marmite avec la Nes ou encore les Game&Watch, j'ai ensuite touché à toutes les consoles de près ou de loin. Et ça ne risque pas de s'arrêter car le monde du jeu vidéo est en pleine mutation. Consoles de salon ou portables, PC, TV, Smartphones, le jeu vidéo n'a plus de limite et moi non plus !