Preview PS3 Sorcery

Preview PS3 Sorcery

C’est avec plaisir que nous avons reçu de quoi vous proposer une préview du prochain gros jeu utilisant le PS Move, j’ai nommé Sorcery. Avant de rentrer dans les détails du jeu, sachez que celui-ci sort le 23 mai 2012 sous deux formats.

  1. Le jeu en stand alone
  2. Un pack Sorcery contenant le jeu, un « PS Move », un « navigation controller » et le « playstation eye » (camera).

Le jeu nécessite absolument le Playstation Move. Le « navigation controller », lui, est facultatif et peut être remplacé par une manette mais je ne saurais que trop vous conseiller cet investissement tant le confort de jeu est meilleur. De la même façon, le pack Sorcery vous reviendra bien moins cher que d’acheter tous les éléments séparément.

Revenons-en au jeu à présent. C’est une pré-version que nous avons reçue avec un frame rate hésitant parfois et des dialogues/ musiques absents par moment. Néanmoins tout cela devrait être corrigé dans la version finale.

PsMove en main droite, Controlleur en main gauche, me voilà prêt à entrer dans le Faerie Kingdom. Dans la peau d’un apprenti magicien et épaulé d’une chatte nommé Erline, je lance mes premiers sorts à l’aide du PSMove dans l’enceinte de mon maitre le Magicien Dash. Evidemment les choses se compliquent rapidement suit à l’attaque de nombreux gobelins.

Les commandes sont très simples d’accès et le temps de réaction entre le geste et l’action à l’écran est très bon. On dispose de plusieurs sorts offensif et de soutien.

Dans les sorts offensifs, nous avons le sort lambda qui permet de blesser des créatures, de casser des objets ou encore de transformer des éléments. Par exemple, un sort lancé sur un mouton pourra le transformer en cochon par exemple. Amusant ! Il y a également au début de l’aventure un sort élémentaire Terre qui permet de toucher plusieurs cibles au sol les unes derrières les autres. Bien sûr, au fur et à mesure de l’aventure, d’autres sorts seront disponibles. Les sorts sont lancés via un mouvement du bras à l’aide du PSMove. Il est possible de viser en ligne droite mais aussi de lancer des sorts selon une trajectoire courbe à l’aide du mouvement adéquat. Ceci permettant de toucher des cibles se cachant ou non atteignable en ligne droite. On alterne selon les types de sort en effectuant un mouvement bien précis : Coup sec vers le bas, cercle dans le sens anti horaire, etc.

Dans les sorts de soutiens, nous avons l’ouverture des coffres, la possibilité de réparer des objets ou encore de bouger des éléments. Ainsi pour réparer un pont pour accéder à une embarcation, j’ai du effectuer des cercles avec le PSMove.

Il est aussi possible de jouer aux petits alchimistes, en récoltant des ingrédients tout au long de l’aventure. Certaines potions donnent des bonus de magie, de santé ou encore de résistance. Mais il existe aussi des potions de polymorphisme permettant par exemple de prendre l’apparence d’un rat afin de pouvoir se faufiler dans des endroits inaccessibles dans notre forme humaine. Mais au début de l’aventure, on ne connait aucune formule et il faudra tester les combinaisons des différents ingrédients au fur et à mesure de notre quête.

Graphiquement, le jeu est agréable. Les environnements et la palette graphique collent bien à l’univers du jeu. On est réellement transporté dans un monde féérique et le bestiaire (que je ne peux dévoiler) est en parfaite adéquation avec les codes de la fantasy.

Le jeu m’a donné une bonne impression  après quelques heures de jeu et offre de l’originalité par rapport aux habituelles franchises ultra connues. On est pris dans l’histoire et au final, on a du mal à lacher le PS Move. Si on peut regretter l’esprit un peu enfantin des dialogues (au début du jeu du moins), je pense qu’il pourrait  plaire aux plus jeunes et aux moins jeunes. Je ne peux pas vous en dire plus pour l’instant mais il devrait y avoir de nombreuses quêtes annexes et d’objets à découvrir, ce qui devrait assurer une durée de vie intéressante. On pourrait être amener à penser que les phases de combats se répetent mais de nouveaux ennemies apparaissent au fur et à mesure et un boss demandant une stratégie particulière vient ponctuer chaque moment clé de l’histoire. Pour conclure, je dirais qu’à première vue, c’est LE jeu  du PSMove. Autrement dit, celui qui aurait du sortir pour accompagner le lancement du périphérique. Mais ne boudons pas notre plaisir, et préparons nous à endosser notre costume d’apprenti magicien le 23 mai.