PlayStation Vita : on y a joué !

PlayStation Vita : on y a joué !

Après l’annonce de la PlayStation Vita lors de la conférence Sony, nous avons pu y jouer. L’occasion de découvrir l’objet, les jeux et d’en apprendre un peu plus.

La prise en main de la PlayStation Vita est agréable et la console est légère, c’est la bonne surprise. L’ensemble des sticks et boutons est accessible sans difficulté et la face arrière est totalement lisse. L’écran OLED de cinq pouces propose une résolution de 960 x 544 pixels. La première impression est « WoW l’écran est splendide… » et il l’est après quelques minutes de prise en main et d’essai de jeux. La PlayStation Vita est propulsé par un processeur ARM A9 quatre coeurs (!!) et un processeur graphique très puissant. Le système d’exploitation utilisé n’est pas Android, il s’agit d’un OS spécifique. En revanche, il n’y aura pas de sortie TV. Bref, l’ensemble est réussi, puissant et qualitatif, c’est un très bel objet !

Les jeux seront vendus sur une carté mémoire au format propriétaire, finie la distribution uniquement via le PlayStation Store après le coup de gueule des distributeurs français avec la PSP Go. Toutefois, l’ensemble des jeux seront téléchargeables via le store de Sony mais on ne sait pas si le prix de la version dématérialisée seront moins chère… on doute. Les sauvegardes des progressions dans les jeux se feront sur la carte mémoire directement. Sur la tranche du haut de la console, on trouve deux slots, un pour la carte mémoire pour le stockage du contenu personnel et un pour la carte du jeu.

Sony annonce une rétrocompatibilité des jeux PSP, Minis et les PSone Classics. Une fonctionnalité bien sympa est la possibilité de commencer un jeu sur PS3 et de le finir sur PlayStation Vita; pour cela, il faut prévoir l’option lors du développement du jeu. Espérons que les studios de développement l’utilisera au maximum. Autre bonne nouvelle, il sera possible de faire des parties entre joueurs PS3 et PS Vita. Ca sera le cas sur WipeOut 2048 où les courses en ligne seront « cross platform ». Les joueurs pourront utiliser leur compte PS Network sur la PS3 et sur la PS Vita et les trophées acquis, quelque soit la console, se cumuleront.

Sony proposera différents services connectés avec notamment NEAR et LiveArea. NEAR est une sorte de Street Pass (Nintendo 3DS) où il sera possible de voir les personnes autour de soit et de connaître les titres auxquels ils jouent. LiveArea est une sorte de mix entre le GameCenter (Apple) et de Xbox Live (Microsoft). On y retrouve les informations des titres de Sony et des éditeurs tiers.

Nous avons essayé Reality Fighters, Uncharted, Little Big Planet, Modnation Racers, Mr Inkjet et Super Stardust Delta. Chaque jeu utilise les nouveautés de la PlayStation Vita et offre une nouvelle façon de jouer.
Dans Reality Fighters, on se prend en photo pour créer son avatar et on joue dans notre environnement via la caméra intégrée.
Modnation Racers permet de créer des parcours du bout du doigt et en quelques instants, c’est intuitif et ergonomique.
Pour détruire des météorites dans Super Stardust Delta, il faut appuyer sur l’écran tactile et la surface arrière également tactile. C’est comme si on éclatait les bulles de protection que l’on trouve dans un colis.
Dans Mr Inkjet, on prend en photo ce que l’on veut pour personnaliser les fringues de notre super héros « en papier ». Le jeu ne se fait qu’avec la surface arrière à l’aide de quatre doigts, chacun contrôlant un membre du personnage. Cela permet d’avoir une idée sur les possibilités offertes par ce nouvel espace de contrôle.
Uncharted et Little Big Planet sont les deux jeux les plus aboutis et utilisent tout : tactile, stick, pad arrière, gyroscope,… La PlayStation Vita offre une nouvelle façon de jouer et c’est aux développeurs de laisser libre court à leur imagination pour créer des titres originaux. Allez, allez, on fait travailler la matière grise 🙂

Pour rappel, la PS Vita sera disponible avant la fin de l’année au prix de 249€ pour la version Wi-Fi et 299€ pour la version Wi-Fi et 3G. Aux Etats-Unis, Sony a passé un accord avec AT&T pour proposer une offre dédiée, mais on ne connait pas les conditions. Pour la France, aucune information. On aimerait une subvention en contrepartie d’un abonnement data ou une offre internet mobile chez un opérateur. Mais quoi qu’il en soit, Sony attaque fort avec des prix très agressifs et espère ainsi gagner le coeur des consommateurs, qu’il soit core gamer ou casual gamer.

Les vidéo de présentation de la PS Vita, des jeux et du service NEAR / Live Area.