Paris Games Week : Preview Part 1

Paris Games Week : Preview Part 1

Call of Duty MW3

Nous avons pu tester un mode en co-op sur le prochain Call of Duty Modern Warfare 3. Il s’agissait du mode Survival. A deux, chacun sur son écran mais en liaison casque micro, nous devions survivre à des vagues successives de terroristes. Les ennemis pouvaient surgir de plusieurs endroits différents tentant de nous encercler en allant même jusqu’à nous attaquer au corps à corps. Entre chaque vague, nous avions la possibilité d’acheter des armes, de les améliorer ou même de demander du support aérien moyennant de l’argent récolté selon nos prouesses lors de la vague précédente. Si les premières vagues sont relativement faciles, les ennemis deviennent plus coriaces rapidement, mieux armés et mieux protégés, une bonne coordination et une bonne rapidité sont nécessaires pour ne pas être submergé rapidement. Un mode nerveux et au challenge corsé nous a permis de prendre en main ce nouveau COD avec plaisir. Le jeu est très plaisant et les graphismes au top.

Need for speed The Run

On a joué à la démo disponible entre temps sur le PSNstore et le xbox live. Ce Need for Speed est à l’arcade ce que Forza ou GT5 est à la simulation auto. Rappelons le contexte de ce Need for Speed. Il s’agit d’une course à travers les Etats-Unis pour rallier New York en partant de San Francisco. Aucune règle si ce n’est : le premier qui franchit la ligne d’arrivée à NY gagne. Le principe est donc d’enchainer plusieurs courses avec des objectifs distincts afin d’être le premier des 200 concurrents à prendre part à la course. La démo est constituée de deux courses : la première est de finir un trajet en rattrapant et dépassant une quinzaine de concurrents. La deuxième est un one-to-one sur une piste enneigée où les avalanches seront fréquentes et il faudra se battre contre un concurrent mais aussi contre Dame nature. Si le jeu est effectivement très arcade, ce qui peut plaire comme ne pas plaire, on regrettera quand même le côté très décevant des graphismes comparé à un GT5 ou un Forza. Hormis ça, le jeu est très accessible et il faudra tester le mode scénario pour voir si celui-ci est digne d’intérêt ou n’est qu’un prétexte à un enchaînement de courses.

Kinect sports 2

Nous avons testé à deux un des nouveaux sports à savoir le football américain. Très fun, nous avons passé un bon moment même si aucun de nous deux n’a réussi à marquer le moindre point. Nous jouons le rôle du quarterback et avons quatre essais pour franchir la zone adverse ou envoyer le ballon entre les deux poteaux. A chaque tentative, on récupère le ballon et on l’envoie à l’un de nos coéquipiers démarqués. Ensuite il faut courir tout en évitant les adversaires pour aller le plus loin possible. Le capteur kinect était assez réactif. Reste que les sports disponibles ont été ultra simplifiés, je lance, je cours pour le football américain, je me baisse ou je saute pour le ski, ou encore je fais un mouvement du bras pour le tennis (les déplacements sont automatisés). Néanmoins Kinect sports 2 pourra s’appuyer des bonnes ventes de son ainée pour s’imposer en cette fin d’année.

DBZ : Ultimate Tenkaichi

Pour moi la grosse déception du salon. Certes, je ne suis pas resté longtemps sur la borne de jeu mais étant fan des anciens Tenkaichi, qu’elle fut ma stupeur de ne rien comprendre au gameplay de celui-ci. Le jeu semble se baser sur deux plans : corps à corps et à distance. Tous les combos sont automatisés et les combats semblent n’être qu’un grand Quick Time Event où il suffit d’appuyer sur une touche pour passer à l’animation suivante. Alors oui c’est beau, oui c’est dynamique mais au final on a plus l’impression de regarder le dessin animé que d’en être l’acteur. A revoir lors d’un test plus poussé si le jeu arrive jusqu’à notre rédaction.

Naruto : Ultimate Storm Génération

Encore une fois, nous nous retrouvons face à une démo où nous pouvons choisir d’incarner Naruto, Sasuke ou le Raikage. Ici c’est très simple, contrairement au nouveau DBZ, on ne perd pas nos repères. Tout est identique question gameplay. Utilisation des accessoires, Jutsu et super Jutsu à base de chakra, on reprend la bonne recette et on la réplique en améliorant les graphismes (avec notamment un aliasing moins prononcé). En revanche, cet épisode couvrira l’ensemble de la série Naruto et Naruto Shippuden avec pas moins de 62 personnages jouables. Espérons que le mode histoire soit soigné et cet opus fera le bonheur des fans et des autres.

Le Seigneur des Anneaux : La guerre du Nord

On retrouve ici la démo habituelle qui a été également présentée à la Gamescom. Rien de bien transcendant et on peut supposer qu’elle se base sur un vieux build du jeu. Incarnant un Guerrier Dunedain, le but était de défendre les portes d’une cité face à l’arrivée de trolls, huruk-hais et autres orcs. Pour cela, une épée et un arc mais aussi des pouvoirs comme l’appel à un énorme griffon qui fera le ménage autour de vous. Dans la version finale, on pourra également incarner un nain ou une elfe et jouer en coopération à trois joueurs. Le jeu ne sera pas une révélation, graphisme et maniabilité moyenne, mais il pourra toutefois intéresser les fans d’un genre (dont moi) tout en nous replongeant dans la Terre du Milieu lors d’événements se passant en parallèle de ce qui est raconté dans le seigneur des anneaux.