Le jeu vidéo, messie de la 3D ?

Le jeu vidéo, messie de la 3D ?

Annoncée lors du CES 2009 à Las Vegas, la 3D a du mal à percer et ce n’est pas faute de communication de la part des constructeurs qui dépensent des dizaines de milliers d’euros en communication et marketing. Une étude de DisplaySearch révèle que les ventes de TV 3D ne sont pas du tout au rendez-vous et ne représentent que 2 % (environ 3,2 millions) des ventes de TV Haute Définition. Le port des lunettes, le prix et le manque de contenus sont sûrement des freins à l’achat. Hollywood tourne de plus en plus de films en 3D pour offrir un plus en salle mais aussi à la maison avec la vente du Blu Ray. Tout ce dispositif marketing est en roue libre et a du mal à enclencher la dernière vitesse pour réussir.

Le jeu vidéo pourrait être le vecteur de croissance et de la démocratisation de la 3D. C’est Sony qui pourrait être l’acteur le plus actif grâce à sa Playstation 3. Les premières démo de 3D ont été faites sur ce support et depuis la mise à jour du firmware (v3.50 fin septembre) avec la prise en charge des jeux 3D, le chemin est tout tracé. Le parc de consoles est bien implanté maintenant (+40 millions de PS3 dans le monde) et l’ajout de la 3D est un réel plus pour les joueurs. il suffit de faire une course à Gran Turismo 5 (sortie nationale le 24 novembre) pour se rendre compte de l’immersion supplémentaire procurée par la technologie. L’adoption d’une nouvelle tendance est souvent plus rapide chez les gamers qui sont aussi un peu, voir beaucoup, geek.
Nous entrons dans la période phare et cruciale de Noël; les constructeurs rivalisent de prix aggressifs et de promotion à tout va ! C’est le moment d’en profiter si votre TV arrive en fin de vie et ainsi découvrir une nouvelle expérience. Ah moins que les consommateurs soient encore “trop réfractaires” et préfèrent attendre, surtout que le plus grand salon du high-tech (CES à Las Vegas) risque d’annoncer de nouvelles choses. On ne peut pas faire trois années consécutives sur la 3D sans y apporter un peu de piment… enfin c’est ce que l’on espère.

Et si ce n’est pas le jeu vidéo qui sera le messie de la 3D, c’est peut-être l’industrie pornographique qui le sera comme nous l’explique notre confrère romain Thuret du site lesnumeriques.com