Comment créer sa console retrogaming à moins de 100 euros ?

Comment créer sa console retrogaming à moins de 100 euros ?

Vous avez envie de jouer à Street Fighter 2 sur Super Nintendo ou encore Sonic sur Megadrive ? Je vous propose une solution complète pour créer sa console retrogaming pour un budget inférieur à 100€ ! Et surtout réalisable en moins d’une heure et accessible à tous.

recalbox-console-retrogaming-7

Il y a quelques semaines, j’ai découvert le projet Retropac sur la plate-forme de financement participatif Kisskissbankbank. Il s’agit d’un boitier clé en main avec plusieurs émulateurs de vieilles consoles. Je n’avais pas envie de me prendre la tête à bidouiller, j’ai donc participé au projet pour recevoir le produit avant les fêtes de fin d’année. Mais les responsables du projet ont utilisé des logiciels sans avoir obtenu l’autorisation. Résultat : projet annulé. Sur Twitter, j’ai échangé avec mes contacts “gamer” et ils m’ont recommandé d’installer Recalbox sur un Raspberry. J’ai suivi leur conseil et je partage les étapes pour créer votre console retrogaming.

Le matériel nécessaire

Voici ce dont vous avez besoin pour réaliser votre console. Je vous mets les liens Amazon pour chaque article.
Raspberry Pi 3
Boitier pour protéger le Raspberry
Alimentation micro USB
Un câble HDMI 1,5m
Carte microSD Sandisk 32Go
Manettes Link-e Super Nintendo

Il existe un starter pack qui comprend le Raspberry Pi 3, une microSD Sandisk de 16Go, l’alimentation micro USB, le boîtier de protection, un câble HDMI, un câble ethernet pour moins de 70 euros.

Il vous faudra également un clavier USB pour faciliter la saisie des textes, sinon cela sera possible avec le gamepad mais c’est moins trivial.

Assemblage et installation de RecalboxOS

Assemblez le matériel afin de former un petit boîtier de la taille d’une carte de crédit.

recalbox-console-retrogaming-22

recalbox-console-retrogaming-23

recalbox-console-retrogaming-24

Quand vous avez effectué cette étape, il ne reste plus qu’à installer Recalbox. Rendez-vous sur le site officiel pour télécharger la dernière version du logiciel RecalboxOS. Prenez votre carte microSD et formatez la au format FAT32. Décompressez le fichier zip et copiez le dossier à la racine de la carte. Insérez-la dans le Raspberry et branchez tout : câble HDMI, alimentation, manette USB. Le programme d’installation se lance et va copier les fichiers. Il faut compter moins de 5 minutes pour cette étape.

recalbox-console-retrogaming-25

Un peu de paramétrages

La première chose à effectuer après l’installation est la configuration de la manette USB. C’est très simple : pour chaque commande il faut indiquer le bouton correspondant. Bouton haut pour HAUT, bouton B pour B, etc… Si une commande n’est pas présente (bouton R3 par exemple avec une manette de Super Nintendo), il faut laisser enfoncer une touche déjà utilisée pour ignorer la commande. Répétez autant de fois que nécessaire. A noter que le nom des bouton est basé sur la manette Super Nintendo. Il est également possible de jouer avec des manettes de nombreuses consoles, PS4 et Xbox One par exemple, et même sans fil, grâce à la puce Bluetooth intégrée du Raspberry.

recalbox-console-retrogaming-10

recalbox-console-retrogaming-11

recalbox-console-retrogaming-12

recalbox-console-retrogaming-13

recalbox-console-retrogaming-14

Une fois que votre manette est configurée vous pouvez naviguer dans l’interface et découvrir les différents menus. Tout d’abord aller dans système puis langue pour sélectionner la langue de Molière.

recalbox-console-retrogaming-2

recalbox-console-retrogaming-3

Installer des roms

Le Raspberry Pi 3 intègre une puce Wi-Fi qui permet donc de le connecter à votre réseau local / routeur / box internet. Dans les paramètres de Recalbox, activez le Wi-Fi. Pour saisir les informations on vous recommande vivement l’utilisation d’un clavier USB. Votre console Recalbox sera ainsi visible dans votre Explorateur de fichier ou Finder pour les utilisateurs de Mac (c’est mon cas).

recalbox-console-retrogaming-1

Un répertoire Share apparaît et propose une arborescence complète et notamment un répertoire ROMS. C’est ici qu’il faut copier les ROMS de vos jeux, une sauvegarde légale de vos jeux originaux. Pour le reste, Google est ton ami.

recalbox-console-retrogaming-26

Quand la copie des fichiers est terminée il faut mettre à jour la liste des jeux. Allez dans paramètres, options des jeux, mettre à jour la liste des jeux.

recalbox-console-retrogaming-4

recalbox-console-retrogaming-5

recalbox-console-retrogaming-6

recalbox-console-retrogaming-8

recalbox-console-retrogaming-9

Au lieu d’avoir une liste de nom de jeu, on peut scrapper les jeux pour obtenir des informations plus visuelles. A partir des bases de données comme TheGamesDB on récupère le nom de l’éditeur, le développeur, le genre et plein d’autres données et notamment la jaquette du jeu. Cette opération prend un peu de temps, vous êtes prévenus. Vous êtes prêts à jouer à de nombreux jeux de votre adolescence.

recalbox-console-retrogaming-15

recalbox-console-retrogaming-16

recalbox-console-retrogaming-17

Pendant le jeu

Recalbox propose de nombreuses fonctionnalités sympa comme la capture d’écran en cours de jeu, la sauvegarde automatique n’importe où dans le jeu pour reprendre exactement à l’endroit où vous vous êtes arrêtés et également le rembobinage en cas d’erreur (comme dans Forza Horizon).

recalbox-console-retrogaming-20

Cerise sur le gâteau, RecalboxOS intègre le media center Kodi. Il suffit de déposer vos fichiers multimédia dans le répertoire KODI pour les lire ensuite depuis l’interface.

recalbox-console-retrogaming-21

Voila, vous avez un petit boitier qui tient dans la main avec près d’une trentaine de consoles intégrées et un média center que vous pouvez emporter un peu partout. Pour les plus geek, vous pourrez connecter un écran portatif pour créer une console portable. Bon jeu !

recalbox-console-retrogaming-27