Quelques semaines passées avec le Blackberry Curve

Quelques semaines passées avec le Blackberry Curve

Avant-propos : Je suis très certainement moins habile que Skyseb pour réaliser un test de matériel. A la différence de mon coreligionnaire, je peux seulement vous affirmer qu’aucun appareil n’a subi de mauvais traitements au cours de ce test.

Moi qui le tannait depuis longtemps au sujet des solutions pushmail, Frank m’a fait parvenir il y a quelques lunes de cela un Blackberry Curve afin que je le teste.

Concernant les spécifications techniques :
Le Curve est doté d’un écran d’une taille de 2,4 pouces (résolution de 320 x 240 pixels, 65 000 couleurs). Les dimensions (107 x 60 x 15,5 mm) sont selon moi acceptables (ni trop gros, ni trop petit), et permettent d’offrir un clavier Azerty.
Ce “poids plume” (environ 110 grammes) a une autonomie de quatre heures en communication (données constructeur). Enfin, le Curve propose les “ustensiles” habituels : calculatrice, agenda, réveil, vibreur, fonction mains-libres…

Concernant le multimédia :
Ce quadri bandes dispose d’un APN 2 megapixels avec zoom et flash intégré, d’un lecteur audio (formats reconnus : Midi – MP3 – AMR – AAC – AAC+ – eAAC+ – WMA), d’un lecteur vidéo (MPEG4 – H263 – WMV), d’un lecteur de cartes MicroSD, un navigateur Internet,…

Je le répète, je n’ai pas la maestria de SkySeb pour tester toujours plus loin les limites d’un terminal (dont le test du “PC”, Skyseb comprendra…). Je vais donc vous faire part de mes impressions sur le Curve, peut-être de manière un peu décousue, au gré des éléments qui me reviennent en mémoire.

Tout d’abord, le Bberry Curve est un terminal très esthétique, doté d’un large écran et d’un clavier Azerty facilitant la saisie… le tout pour une taille limite selon moi pour une utilisation “Curve en main”.

L’interface du Blackberry est claire et intuitive. L’utilisation de la “pearl” au centre du terminal requiert une certaine habitude, après laquelle la navigation dans les menus est des plus confortables (idem pour zoomer / dézoomer sur Google Earth).

Le push mail
Evidemment quand on parle de Blackberry, on pense pushmail (enfin je crois…). Avant de jouer avec le Curve, je ne connaissais cette fonctionnalité qu’aux travers des articles, billets, discussions que j’ai pu lire sur le net. Mon verdict après quelques jours d’utilisation : c’est super sympa !

Il se trouve qu’étant toute la journée les yeux rivés sur un ordinateur, la fonction push mail m’est peu utile. J’entends déjà certains me préciser qu’il est possible de configurer les horaires de réception des mails sur le Blackberry. Effectivement ! C’est le moyen de rester connecté en permanence.

Et puis, on peut mettre à jour son blog, y envoyer des photos via FlickR…

Bilan :
Pour en avoir discuté avec quelques “CrackBerries” de mon entourage, ces derniers ne semblent pas trop fans de la perle, préférant la “molette” des modèles précédents. J’avoue pour ma part avoir été plutôt séduit par le Curve et sa fonction pushmail. Utilisé comme téléphone (oui, il sert aussi à ça), l’émission et la réception d’appels sont satisfaisantes. Le clavier est très pratique pour les SMS et bien évidemment les mails. Je regrette juste que Bouygues Telecom ne le propose pas à ses abonnés “grand public”…