Mon GPS est formidable, enfin presque…

Mon GPS est formidable, enfin presque…

« Fait voir la carte je te dis… », « Bonjour Madame, la rue du parc, s’il vous plaît ? », « Allo Franck, on s’est paumé, on est près d’un rond point »,…

Combien de fois sommes-nous arrivés en retard à un déjeuner, un dîner, une soirée,… en faisant des tours et des détours ?

Exemple vécu :

</ouverture d’une très longue parenthèse

Par un joli mois d’août de l’an de grâce 2000, rendez-vous est pris avec des amis scouts (le détail à son importance). Rendez-vous est pris, disais-je, pour assister à la séance de 18h00 de Mission:Impossible 2 (le premier était pas mal pourtant) dans une grande salle parisienne sur la plus belle avenue du monde.
Ayant passé l’après-midi avec le sieur Nico, près de Versailles, nous prenons place dans la NicoMobile et zou : direction Paris.

sauf que : après quelques bonnes grosses minutes de route, nous nous sommes retrouvés à l’entrée du marché international de… Rungis (véridique !).
Evidemment, nous avons raté la séance de 18h, et notre roadtrip a fait l’objet de nombreux commentaires (le plus souvent sarcastiques, soulignant notre sens aigu de l’orientation en milieu urbain)…

Résultat :
Aujourd’hui encore (soit six longues années plus tard), quand il est question de voiture, de cinéma ou de sens de l’orientation, il y a toujours un ami bienveillant pour nous rappeler l’épisode du marché de Rungis.

Je clos cette parenthèse en précisant que le sens inné de l’orientation attribué au scouts n’est qu’une idée reçue, un cliché, …

fin de la très longue parenthèse/>

Ce qui m’amène à parler du GPS… (dont nous aurions eu fort besoin… 😉 )

Le GPS, ou Global Positioning System, est le principal système de géolocalisation par satellite. Il permet de connaître sa position sur la surface du globe grâce au calcul de la distance qui sépare un récepteur GPS et plusieurs satellites. Pour les détails techniques, se référer à l’article de Wikipédia.

Alors oui, le GPS nous facilite la vie… un peu trop ? Combien de taxis sont aujourd’hui équipés en TomTom, Garmin, ViaMichelin et autres équipements supposés bannis du véhicule d’un expert de la route ?
L’avantage indéniable tient cependant au fait qu’un GPS est – vous en conviendrez – beaucoup plus facile à replier qu’une carte IGN. Je note également que nos confrères japonais sont beaucoup mieux équipés, comme le montre la vidéo de l’arrivée de Franck et Vianney à Tokyo que nous en matière de GPS, lesquels bénéficient d’un affichage en 3D (dispensant de regarder la route ?).

Equipé d’un GPS, finies les galères? Pas si sûr… Car à présent, il conviendra de renouveler son stock d’excuses bidon pour sécher les dîners en ville auxquels on a moyennement envie de prendre part (notamment le jeudi soir, jour de diffusion de l’excellent Prison Break…).

Sur ce point, j’attends vos commentaires pour compléter mon stock perso, se résumant pour l’heure à :  » je peux pas, j’ai piscine « …