Mio C620 : premier GPS à affichage 3D

Mio C620 : premier GPS à affichage 3D

Le Taiwanais Mio lance son nouveau GPS, baptisé C620, le 22 novembre prochain. Particularité : l’affichage, sur l’écran LDC de 4,3 pouces, fait apparaître les reliefs ainsi que la modélisation de plus de 1 000 monuments d’Europe. Un vrai plus pour une navigation confortable. Pour l’occasion, Mio avait sorti les grands moyens : une cinquantaine de journalistes a été conviée à se rendre en hélicoptère (vous avez bien lu !) à une conférence de presse, mercredi 24 octobre, à l’Abbaye des Vaulx de Cernay.
Seule ombre au tableau, le prix relativement élevé au lancement : 399 euros en version normale et 449 euros avec la prise en charge du trafic routier (TMC).

Le relief représenté

C’est grâce au savoir-faire de Tele Atlas, leader mondial des cartes de navigation personnelle (et fournisseur de Google Maps), que l’affichage 3D fait son apparition sur un GPS autonome. Pour y parvenir, la société a combiné ses propres informations cartographique ainsi que celles issues de la mission topographique radar de la Nasa et du projet GTOPO (étude topographique à l’échelle mondiale). Ainsi, le contour des paysages sont reproduits sur l’écran du C620 de Mio. Le résultat est assez bluffant, à l’écran, mais nécessiterait d’être testé in vivo.
Un bon point : grâce au rendu du relief, les ponts et tunnels sont maintenant clairement représentés (ils ont même pensé à représenter les ombres des ponts sur les fleuves !).

Les monuments modélisés

Grâce à la modélisation en 3D de nombreux monuments européens qui s’affiche lors de l’utilisation du GPS, le conducteur peut mieux se repérer et surtout, faire plus rapidement le lien entre ce qu’il voit sur l’écran et sa situation géographique réelle. Pour la seule de ville de Paris, plus de 80 monuments sont disponibles (avec un souci du détail assez surprenant pour le Stade de France notamment) ; 26 pour Lyon ou encore 25 pour Marseille. Pour info, la hauteur des bâtiments (nécessaire pour une modélisation fidèle) est calculée grâce à une caméra laser couplée à une prise de vue du monument en question.

Côté navigation

Pour le C620, le logiciel d’aide à la navigation a été refondu afin de mieux exploiter l’écran de 4,3 pouces. Les infos sont plus nombreuses (indication de la vitesse limite autorisée sur la route emprunter, nombre de voies présentes sur la route sur laquelle vous roulez et couleur particulière pour celle que vous devez prendre, nom de la voie en haut d’écran, etc.). En revanche, pas beaucoup à dire sur les choix proposés au conducteur concernant le trajet à emprunter : le plus rapide, le plus court ou le plus économique.
Toutefois, on trouve quand même de bonnes nouvelles idées. J’en choisi deux : bouchon devant vous 🙁 , vous demandez au GPS de prendre une autre route. Avant de vous délivrer la nouvelle info, le C620 vous la présente d’abord et vous demande votre accord avant de s’exécuter.
Autre bon point : comme sur tous les GPS, il est possible de bloquer une route pour ne jamais l’emprunter. Et bien avec le C620, il est possible de ne la bloquer que certains jours de la semaine. Ca vous semble peut-être inutile ou futile mais si, comme moi, tous les mardis matin vous vous trouvez bloqué porte d’Auteuil à cause du « marché de quartier », vous trouverez un énorme intérêt à cette fonction 😉

Bref, un nouveau GPS qui semble prometteur et dont on vous proposera prochainement, je l’espère un test complet.

Principales caractéristiques techniques :
Ecran LCD 4,3 pouces de 65 000 couleurs
Cartes 3D et principaux monuments modélisés fournis par Tele Atlas (mise à jour juillet 2007)
Antenne GPS SiRFstarIII
Processeur 400 Mhz
Compatible Bluetooth (appels mains libres, haut-parleur et micro incorporés)
Alertes radars fixes (et mise à jour gratuite pendant un an)
Livré avec un socle compatible TMC (info trafic / fonction disponible sur le modèle C620t)
Lecteur MP3
Visionneuse de photos

Prix : 399 euros pour le modèle C620, 449 euros pour le modèle C620t (avec info trafic TMC).
Disponibilité : 22 novembre 2007.