LG KE850 by Prada : le test ! [Màj 05/04/07]

LG KE850 by Prada : le test ! [Màj 05/04/07]

Pour tout vous dire, j’attendais ce mobile depuis plusieurs mois pour deux raisons complètement antagonistes.
D’une part, l’enthousiasme : je le trouve « trop beau », avec son écran 100 % tactile, son air de ressemblance avec l’i-phone et en plus, sur le papier, les caractéristiques techniques semblent prometteuses. D’autre part, le scepticisme : LG a dû pondre un mobile plutôt design et a passé un accord avec Prada pour coller son logo dessus.
Je n’aurais pas dû autant me méfier : Prada n’est pas n’importe quelle marque et n’aurait certainement pas accepté d’associer son image à un produit bâclé ou qui ne tiendrait pas sa promesse « luxe et haut de gamme ».
Au final, pas facile de choisir entre « Whahou » et « Pfiuouououou, excellent ». Car, même si je n’ai pu le tester que pendant un week-end, oui, ce mobile est tout simplement « Pradadisiaque ».
En avant pour le test et une galerie photo.


UPDATE // J’ai ajouté un billet vidéo de présentation !


Le modèle que j’ai pu tester est presque la version définitive. Au niveau du fonctionnement et de la finition il ne devrait donc pas y avoir de différence avec le modèle qui sera commercialisé ; en revanche, je n’ai pas pu me procurer la boite qui servira d’écrin au bijou. A n’en pas douter, elle sera sobre et soignée. Pas non plus dans mon kit : le casque stéréo, la carte mémoire MicroSD 256 Mo, la housse et le CDRom de connexion PC.

Pour ce qui est des caractéristiques techniques, tout est résumé sur cette fiche éditée par LG.

On remarque que la taille de mémoire embarquée dans le mobile n’est que de 16 Mo… Autant dire que la carte mémoire de 256 Mo incluse dans le coffret n’est pas un luxe. Si vous êtes fan de photos, vidéos ou si vous voulez vous servir de votre LG Prada comme d’un lecteur MP3, optez pour une MicroSD de 1, voire 2 Go. Si vous pouvez vous offrir le mobile, vous devez pouvoir vous payer la carte mémoire supplémentaire !

Premier contact
D’abord, l’esthétique fait son petit effet : noir, sobriété, trois touches en façade (en bas), le logo Prada au dessus de l’écran tactile… on ne peut qu’être séduit. Mais un autre élément plaisant attend celui (ou celle 🙂 ) qui s’apprête à se saisir du LG Prada : il est super léger ! Vraiment, j’ai même pensé que la batterie n’était pas à l’intérieur : 85 grammes ! Et très peu épais : les poches de chemise ne risqueront pas d’être déformées !

A l’allumage, la marque de luxe apparaît en blanc sur fond noir. Une fois validé le code Pin (à saisir sur l’écran tactile grâce à un clavier virtuel), un halo de lumière fait basculer l’écran en blanc avant de redevenir noir. Pendant ce temps, une musique se fait entendre (pas facile de la décrire, certains disent que ça ressemble à une voiture qui roule à toute vitesse avec un écho…) et le mobile recherche le réseau. Puis, l’écran de veille apparaît avec ses icônes bien connues : force de réception du réseau, logo Bluetooth, type de profil actif, charge batterie et heure sont placées en haut. Au milieu, une horloge qu’il est possible de déplacer sur l’écran : analogique, numérique, double affichage pour savoir quelle heure il est ailleurs dans le monde (on est Prada ou on l’est pas ! lol). Dessous, le nom de l’opérateur et enfin, en bas du grand écran (240 X 400) quatre icônes pour accéder :

  • au menu général :
  • à la numérotation ;
  • aux messages (SMS, MMS et mails) ;
  • au répertoire.

Coté gauche : emplacement pour le chargeur ou le casque stéréo, touches de volume et une touche « OK » qui permet de changer rapidement de profil (normal, silencieux, etc.).
Côté droit : la touche de (dé)verrouillage, indispensable avec un écran tactile et une touche MP3 (appui court) pour lancer le lecteur et Photo / Vidéo pour accéder à l’APN / caméra.

En façade, décrocher / raccrocher et la touche C de correction (ils sont allés loin dans le design, la touche C est trop « style » !).
A noter qu’il faut enlever la batterie (et donc éteindre le mobile) pour accéder à l’emplacement de la carte MicroSD.

Un mot sur le « tactile » : ici, pas de stylet, tout se fait au doigt. Et l’utilisation est vraiment plaisante car on peut soit effleurer les touches soit carrément appuyer sur l’écran (ma méthode préférée parce qu’elle évite les mauvaises frappes). En revanche, revers de la médaille : il faut prendre soin d’appuyer avec le doigt, pas avec l’ongle, au risque de rayer la surface de l’écran…
Toutefois, ce dernier me parait plutôt solide et, à moins de mettre le LG Prada dans la même poche que vos clés, il ne devrait pas y avoir de problème.

Au final, le premier contact est plutôt une bonne surprise : le toucher et la prise en main sont très agréables et l’écran TFT 262 000 couleurs est très lumineux (bien qu’il reflète pas mal le soleil s’il est dans votre dos, mais rien à voir avec le Shine !).

A noter que le mobile entre vite en mode Verrouillé pour éviter que des appels soient lancés sans qu’on le veuille ou que les menus ne défilent tous seuls lorsque le mobile est dans une poche, grand écran tactile oblige.

Premier appel
J’appuie sur l’icône de numérotation (après avoir déverrouillé) et j’appelle mon répondeur. Et là, problème ! « Pas de nouveau message, pour écouter vos anciens messages, tapez 1. » Ok… Mais je le fais comment mon 1, j’ai pas de clavier ?! 🙂 Là, il faut tâtonner, chercher et… trouver qu’un appui sur la touche OK, sur le côté gauche fait apparaître le clavier virtuel ! Cool, mais faut juste le savoir !
A part ça, bonne surprise, le son est vraiment bon et clair, même en mettant le volume à fond. Rien à dire.

Les menus
Un soin particulier a été apporté à l’ergonomie et à l’animation de l’affichage des menus. Juste ce qu’il faut pour ne pas avoir à attendre des plombes pour accéder à la fonctionnalité que l’on cherche : les menus glissent de gauche à droite et les intitulés sont super clairs. Le menu principal propose, entre autres, la numérotation, l’accès au répertoire, aux messages et au navigateur Wap et, sur le côté droit, placées verticalement, des icônes explicites mènent vers les fonctions :

  • multimédia (fichiers persos, APN, caméra, mémo vocal, lecteur MP3, radio FM et jeux et applications Java) ;
  • accessoires (réveil, calculatrice, horloge mondiale (lol), convertisseur, calendrier et mémos textes) ;
  • configuration (affichage, profils, réglages, Bluetooth et Sim tool kit).

Bref, rien de complexe, bien présenté et navigation vraiment plaisante.

Le répertoire est plutôt banal mais complet. Il est bien sûr possible de copier ses contacts Sim dans le mobile (il demande alors si l’on veut les conserver dans la Sim) et on peut ensuite créer des groupes et attribuer une sonnerie et une image à chaque contact.

Connectivité
On pourrait demander à LG et Prada de nous sortir une version 3G + WiFi + DVBH pour Noël ?!! Cela complèterait parfaitement les connexions dont le KE850 est déjà (bien) pourvu : hormis le classique tribande (GSM 900 / 1 800 / 1 900), le mobile est compatible GPRS et Edge.

Avec le câble USB, bonne surprise ! Même sans logiciel de connexion PC, le mobile est reconnu comme un disque externe : parfait pour les transferts. En Bluetooth, transferts de fichiers et exploration des dossiers du mobile sont possibles. Nickel. A noter également que le mobile est utilisable comme un modem via Bluetooth (et certainement USB aussi), mais je n’ai pas réussi à établir de connexion data. Par manque de temps, je n’ai pas insisté. Si je peux refaire un essai, j’ajouterai cette info dans les commentaires.

Pendant que j’en suis aux transferts de fichiers, il faut préciser qu’il est possible de mettre un fichier MP3 en sonnerie sans aucun problème. De toute façon, c’est l’une des premières choses à faire tellement les sonneries embarquées sont sans saveur…

Le mobile sait même lire les fichiers bureautiques (.doc et .pdf par exemple). Sur son grand écran, la page s’affiche et il est bien sûr possible de zoomer pour lire plus facilement.

Photo / Vidéo
Pour moi, c’est le (seul) point noir du LG Prada. Quelle déception ! D’une part, je trouve la qualité plutôt moyenne (couleurs pâles) mais surtout, à cause de l’autofocus, il se passe près de QUATRE secondes entre le moment où l’on appuie sur le déclencheur et le moment où la photo est réellement prise !
Voici quelques exemples de photos prises à côté de chez moi (640 X 480) :

On peut choisir entre quatre résolutions. Je posterai prochainement des photos prises avec une meilleure définition (jusqu’à 2 mpx).

Côté vidéo, cinq résolutions sont disponibles. Voici un exemple passionnant ! Un tour de rond point du maréchal Juin en 400 X 240 (réso max). Inintéressant mais plutôt pas mal je trouve question qualité.

Lecteur MP3
Un vrai bonheur ! Evidemment, il est possible de créer des playlists. Pendant l’écoute, l’interface MP3 est très sympa (vous avez le choix entre deux) et permet de consulter la playlist pendant l’écoute.

Un bon point : alors qu’en général le son qui sort du mobile est plutôt pourri (il sature très vite), ici il est de bonne qualité (sauf en volume maxi, mais un échelon en dessous et tout est OK). Autre bonne surprise : les spécifications du mobile indiquent qu’il est Bluetooth stéréo (A2DP) et la promesse est tenue mais en plus il est compatible AVRCP (contrôle du lecteur au casque) ! Trop cool.

Navigation et applis Java
Pas grand-chose à dire… Paramétrages simples, navigation fluide et très agréable grâce au grand écran… Il faut juste se faire à la navigation dans les pages qui s’effectue grâce aux flèches virtuelles en bas d’écran (il aurait été sympa de cliquer sur les liens au doigt…).

J’ai eu le temps de tester deux applis Java : Mini Opera, l’excellentissime navigateur web et Gmail. Si le premier tient ses promesses (même s’il n’est pas aisé en mode Java d’afficher le clavier virtuel pour taper ses URL), le second n’a jamais voulu fonctionner : installation impec, mais impossible de charger les messages en raison de l’absence d’un certificat je-sais-pas-quoi… Grrr…
A votre dispo pour tester d’autres applis. N’hésitez pas à demander dans les commentaires.

Autonomie
Pas facile de juger en un week-end. En revanche, je l’ai beaucoup utilisé pour ce test et je ne l’ai chargé qu’une fois complètement, vendredi soir (il est dimanche 22 heures là…), et la batterie est presque vide.

Au final
Impossible de ne pas craquer pour ce bijou. Hormis ma déception concernant les photos, je suis complètement tombé sous le charme. Très agréable à utiliser, facilement personnalisable, lecteur MP3 de qualité, écran magnifique… LG et Prada ont vraiment fait des efforts pour livrer un mobile de luxe, réel objet de désir, même pour des Giiks !

Un dernier mot : le prix et la disponbilité !
Je pensais que le LG Prada ne serait dispo qu’en milieu du mois d’avril, mais apparemment, certaines boutiques sur Internet le vendent déjà ! 🙂
Son prix nu (seul, sans abonnement ni formule sans engagement) : 579 € (attendez, on parle de Prada là quand même ! huhuh 😉 ).
Avec un Forfait (4 h / mois, 12 mois d’engagement), le moins cher que j’ai trouvé sur le net, c’est 239 €. Bref, un véritable objet de luxe…

Appréciez-le sous toutes les (hautes !) coutures :