Fin du téléchargement illégal de musique ?

Fin du téléchargement illégal de musique ?

En l’espace de quelques jours, deux offres, commercialisées par deux opérateurs (Orange et Universal Mobile / Bouygues Telecom), changent complètement le modèle économique de la vente dématérialisée de musique et représentent peut-être un début de réponse au téléchargement illégal de musique sur Internet.

Orange a ouvert le bal le 12 juin avec l’option « Musique max ». Pour 12 euros par mois, le client ADSL et / ou mobile de l’opérateur peut piocher à sa guise dans un catalogue de plus d’un million de titre. Le chargement de musique est illimité (max de 500 titres par mois, ce qui est énorme), depuis le PC ou depuis le mobile, et la musique est transférable cinq fois entre différents appareils (baladeur MP3, mobile) et est conservable à vie.

Depuis le 20 juin (uniquement sur le site Internet) et à partir du 23 dans toutes les boutiques, c’est au tour d’Universal Mobile de proposer sa solution. Baptisée « Forfait bloqué SMS & Music illimités », elle diffère de celle d’Orange sur la forme mais pas sur le fond. Le client ne paye pas de supplément à son forfait (à partir de 27,90 € pour 1h30 de communications par mois + SMS illimités en dehors des heures de cours) mais peut à tout moment télécharger, sur le site Internet, tous les titres du catalogue d’Universal Music datant de moins de trois mois puis les transférer ensuite sur trois baladeurs et sur son mobile.

Même si le mode de commercialisation et le choix dans les catalogues diffèrent, ne pensez-vous pas qu’un premier pas vient d’être franchi pour freiner le téléchargement illégal de musique ? En effet, quel intérêt pour un ado de télécharger sa zik sur eMule ou autre Torrent alors qu’il peut le faire légalement et sans (grosse) limite sur son PC pour ensuite ses morceaux préférés sur son lecteur MP3 et / ou sur son mobile… ?

Vos avis ? 🙂