La clé USB du futur s’appelle Leyio

La clé USB du futur s’appelle Leyio

Vous n’imaginez plus sortir de chez vous sans une clé USB en poche ? Vous allez pourtant bientôt pouvoir la ranger au placard car voici venir l’ère du PSD (acronyme de Personal Sharing Device).

Le premier du genre s’appelle Leyio. L’objet prend la forme d’un boîtier pas plus grand qu’une boite d’allumettes. A l’intérieur se cachent 16 Go de mémoire flash ; amplement suffisant selon moi pour transporter facilement tous les contenus numériques dont on peut avoir besoin au quotidien : musique, vidéo, photo…  Ce qui distingue le PSD Leyio d’un simple disque dur externe, c’est la possibilité de partager les fichiers qu’il contient sans forcément passer par un ordinateur.

Deux solutions :
y brancher une clé USB (sur la tranche du boîtier dans le port prévu à cet effet) et sélectionner sur l’écran les fichiers à copier.
– transférer les contenus sans fil vers un autre Leyio. Le protocole de transfert de données utilisé dans ce cas n’est ni du Bluetooth, ni du WiFi mais du UWB (comprenez Ultra Wide Band). Ce standard permet avec une faible consommation d’énergie de transférer des données dans un rayon de quelques dizaines de mètres à un débit de 10 Mo/seconde environ. Pour basculer un fichier d’un Leyio vers un autre, il faut compter sur le capteur de mouvements intégré ; un simple mouvement du poignet et le transfert commence.

La sécurité des données n’a pas été oubliée puisque l’accès aux fichiers est protégé par un lecteur d’empruntes digitales. J’attends avec impatience d’ailleurs de voir cette technologie remplacer le code Pin sur nos téléphones mobiles (comme c’est le cas depuis plusieurs années déjà sur les terminaux japonais).

Le lancement officiel du Leyio est prévu dans le courant du mois d’avril. Aucun prix n’a filtré pour le moment. Même si je suis séduit par le concept, je ne suis pas convaincu de trouver beaucoup de monde dans mon entourage équipé d’un Leyio. Comme toutes les technologies, il faudra laisser au PSD le temps de faire ses preuves.