CES 2010 : les tendances à retenir du salon

CES 2010 : les tendances à retenir du salon

Le Consumer Electronic Show (CES) est la grand messe de l’électronique, le rendez-vous incontournable du début de chaque année de l’industrie et des services high-tech. L’édition 2010 du CES a accueilli plus de 2 500 exposants, 5 000 bloggers et journalistes, près de 120 000 personnes de l’industrie de l’électronique sur une superficie équivalente à près de 50 terrains de football ! Oui, le CES c’est énorme à tous les niveaux !… nos pieds s’en souviennent encore 🙂

Outre le fait de présenter les nouveaux produits qui arriveront dans les mois à venir, le CES permet surtout de prendre la température des grandes tendances de l’année. En 2010, on peut dire qu’il y en a trois à retenir : la 3D, l’ebook et Android.

La 3D dans votre salon

Voila, on y est ! Après plusieurs « matraquages » dans les différents salons (CES de l’année dernière, IFA, Ceatec), la 3D devient réalité. Tous les fabricants de TV proposent leurs modèles et nous promettent de découvrir de nouvelles sensations. Le parc de TV continue de se renouveler avec des ventes record en 2009  : près de 7,5 millions d’unités vendues en France (source : GfK, Bilan 2009 des ventes de biens technologiques) mais on observe une baisse en  valeur. En effet, le prix moyen d’un téléviseur est de 585€ en 2009 contre 755€ en 2008. Les constructeurs ont donc trouvé un nouvel argument de vente, la 3D. Exactement comme on l’avait connu avec l’arrivée de la HD (haute définition) et des TV dites « HD Ready ». Aujourd’hui un nouveau terme apparaît « 3D Ready » qui désigne la faculté d’une TV à afficher du contenus en 3D. Le contenu, c’est là que le bât blesse pour le moment. A part quatre Blu-ray en 3D, il n’y a aucun programme diffusé dans cette technologie. La date clé est bien sûr la Coupe du monde de football dont vingt-cinq matchs seront proposés en 3D. Dans cette bataille technologique, le premier a dégainer aura une longueur d’avance sur ses concurrents, d’abord en termes d’atout commercial mais également en termes d’image de marque. Sony a annoncé un partenariat avec la Fifa pour tourner les rencontres avec leurs nouvelles caméras 3D et pour le consommateur, des modèles Bravia haut de gamme permettront de voir les matchs. Sony, véritable fer de lance sur la 3D, espère également démocratiser la technologie 3D avec la Playstation 3. Comme la console next-gen est connectée, elle peut bénéficier de mises à jour du firmware et ainsi proposer des jeux en 3D. D’ailleurs nous avons pu voir une démo de WipeOut en 3D et c’est vrai que cela rend bien et donne envie.

Niveau connectivité à Internet et contenus, toutes les TV sont maintenant capables d’afficher le contenu du Web et cela devient un argument de vente. Le monde d’Internet se déporte sur un nouvel écran, avec une ergonomie plus ou moins bonne, pour enrichir l’expérience consommateur. LG a présenté une TV qui intègre Skype et une télécommande qui se contrôle comme la Wiimote de la Nintendo Wii pour faciliter l’accès aux menus de ses téléviseurs. Surement une technologie qui va se retrouver chez les autres marques.
Selon Screen Digest, le marché de la 3D a un bel avenir. Le cabinet prédit l’installation de 13,6 millions de téléviseurs 3D dans les foyers d’Europe d’ici l’année 2013. Vous êtes prévenus, en 2010 vous allez voir la vie en 3D 🙂

Ebook, LA tendance 2010 des produits nomades

Le CES a été l’occasion pour nous de découvrir une multitudes d’ebooks, véritable tendance de l’année. De nombreuses marques y vont de leur modèle plus ou moins design et plus ou moins avancés fonctionnellement. Lancé aux Etats-Unis, le Kindle d’Amazon a été le produit le plus vendu à Noël (déclaration d’Amazon dans un communiqué de presse sans préciser les chiffres de vente) et confirme donc cette tendance. Barnes & Noble, la plus grande chaîne de librairies aux Etats-Unis, a dévoilé son ebook baptisé Nook qui fonctionne sous Android comme le Spring Design Alex. Autre produit très séduisant, le QUE de Plastic Logic qui offre un design ultra fin et du contenus grâce à de nombreux partenariats.

Le contenu est bien la clé du succès pour un ebook; si après l’achat, le consommateur ne peut pas obtenir de nouveaux contenus, le produit perd tout son sens. Donc le cœur de la guerre va porter sur le nombre d’ouvrages disponibles et l’accès à des quotidiens et des magazines. Barnes & Noble est en première ligne et va démultiplier les partenariats. Leur catalogue est énorme (plusieurs milliers d’ouvrages) et le géant américain a donc tout intérêt à nouer des accords avec un maximum de constructeurs. La mutation du papier au digital va se poser pour tous les acteurs de ce secteur car elle représente une nouvelle stratégie pour chacun et surtout des nouveaux revenus.
L’autre facteur déterminant sera les accords passés avec les opérateurs. Le grand intérêt d’un ebook réside dans son aspect nomade et la possibilité de télécharger du contenu à tout moment et en tout lieu. En intégrant un emplacement pour une carte Sim, le constructeur d’un ebook donne un plus fort attrait à son produit et comme pour les téléphones mobiles, l’appareil peut être subventionné par l’opérateur. Un vrai marché gagnant / gagnant ! Le constructeur vend son ebook, l’opérateur un forfait data et le consommateur achète un produit nomade, connecté, et à un prix abordable.
L’ebook a de nombreux avantages face au bon vieux livre papier. Un produit unique, léger, avec une capacité de stockage importante et des fonctionnalités multimédia et un aspect plus écologique (encore faut-il prouver le gain écologique de la fabrication). Mais des réticences peuvent être émises : certains consommateurs vont dire qu’ils préfèrent le papier (son touché, son odeur) et surtout y a-t-il un réel besoin ? Selon un sondage du journal La Croix en 2009, 64 % des français lisent moins de cinq livres par an (et 30 % aucun). L’arrivée de l’iPad d’Apple va peut-être créer le besoin (comme Apple l’a fait avec l’iPhone) et ainsi faire décoller le marché des ebooks pour le plus grand plaisir de tous les acteurs.

Android partout !

Avec l’arrivée d’Android, le système d’exploitation de Google, de nombreux produits sont lançés sur le marché, dont certains sont plutôt étonnants ! Si à la base Android est prévu pour intégrer les smartphones, la « folie Google » arrive dans les téléviseurs, les tablettes tactiles mais aussi dans un four micro-ondes ! En effet, la société Touch Revolution présentait un module tactile composé d’un processeur ARM et d’Android baptisé Nimble. Il est intéressant de voir qu’Android envahit notre produit geek le plus personnel (ndlr : téléphone mobile), nos salons et l’électroménager. Et demain pourquoi pas nos voitures ?

Oui, Android est partout et ne fait que grandir. Selon le cabinet Gartner, Android devrait équiper près de 15% des smartphones en 2012, et détrônerait iPhone (13,7% de parts de marché) ! A la mi-février, a lieu le fameux Mobile World Congress (ex 3GSM) à Barcelone, véritable Mecque de la téléphonie mobile. Mais cette année on se demande si cela ne va pas être « Android World Congress » !

Les coups de cœur

A chaque salon son coup de cœur. Au CES 2010, nous en avons eu deux : l’AR Drone de Parrot et le RCA Airnergy. Nous avons découvert la geekerie de Parrot lors du CES Unveiled, évènement qui s’est tenu deux jours avant l’ouverture du salon, et nous avons tout de suite craqué ! Mix entre un Picooz géant, réalité augmentée et jeu vidéo, oui l’AR Drone a conquis les geeks que nous sommes. Et le stand de Parrot n’a pas désempli.

RCA (oui oui la vieille marque de téléviseur) dévoilait de façon cachée (petit recoin de son stand) une petite révolution, la technologie Airnergy. Il s’agit de récupérer les ondes Wi-Fi et de les transformer en électricité pour recharger, enfin plutôt maintenir en charge, un téléphone mobile. Dix sept brevets ont été déposés pour protéger cette invention qui fait rêver. Imaginez le cycle perpetuel : j’active le Wi-Fi de mon smartphone qui émet des ondes et je les récupère pour maintenir le niveau de charge de mon iPhone (au hasard :-)). Pour nous geek, c’est génial et on aimerait que le produit soit disponible dans les magasins, surtout que le prix annoncé n’est « que de 40$ ». Mais que vont dire les personnes qui souffrent d’exposition aux ondes électromagnétiques ? Et comment va réagir un grand industriel comme EDF ? Si cette technologie arrive à passer toutes ses barrières et voit le jour, c’est une révolution… dans le cas contraire, cela restera un joli flop… malgré lui.

Le CES 2010 a dévoilé de nombreuses nouveautés technologiques et reste un salon incontournable pour les geeks. Tous les segments high-tech sont représentés et dans la plupart des cas, on peut toucher les produits bien avant leur commercialisation.

Olivier Ezratty propose comme tous les ans son rapport ultra détaillé du CES (plus de 200 pages pour cette année). Une excellente lecture pour avoir une vision complète de la grand-messe de l’électronique. Je vous invite à voir cette vidéo qui a été diffusée lors du keynote de Steve Ballmer. « Merci la technologie ! » Oh ouiiiiiiiiiiiiii 🙂

Lire tous les articles publiés lors du CES.