Après la TV, la radio va vers le numérique

Après la TV, la radio va vers le numérique

Tout le monde a bien compris que la TV n’existerait bientôt plus en France, remplacée qu’elle est par la TNT. Une grande fête a même eu lieu la semaine dernière à Coulommiers à l’occasion du passage au « tout numérique » dans cette ville de Seine-et-Marne.

Ce que l’on sait moins, et qui pourtant touche autant de monde*, c’est que la radio telle qu’on la connait depuis l’essor de la FM au début des années 80 (souvenez-vous des jingles qui disaient « FM stéréoooo ! » lol…) s’apprête également à vivre sa révolution numérique (à la sauce DMB – Digital Multimedia Broadcasting -, contrairement à nos voisins européens qui ont opté pour la norme DAB – Digital Audio Broadcasting. Comme quoi, on a pas tiré les leçons du Pal / Sécam…).

Objectif : un son d’une qualité comparable à celui d’un CD, davantage de stations accessibles en un même lieu, pas de grésillement (en numérique, ça passe ou ça passe pas), pas de chevauchement ni de son étouffé (les franciliens me comprendront) et toute une flopée de services additionnels qui permettent d’enrichir l’écoute (affichage du nom de l’artiste, de l’album, du visuel de la jaquette, etc.).

En 2007, une expérimentation a eu lieu en Ile-de-France. Et l’année dernière, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a lancé un appel à candidatures. Tous les grands groupes (Radio France, Lagardère Active, NRJ, RTL, etc…) ont répondu présents. Même le groupe TF1, qui parie de plus en plus sur les médias complémentaires à son métier historique (la TV), a présenté trois projets thématiques :

Les stations retenues seront révélées par le CSA le mois prochain. Quoi qu’il en soit, la radio numérique devrait commencer à émettre « commercialement » en fin d’année au moins pour 30 % de la population.

Pour en profiter, il faudra changer tous vos récepteurs (chez vous comme dans votre voiture). Comptez une cinquantaine d’euros pour un poste basique, mais très vite les prix devraient baisser (comme c’est le cas pour la plupart des articles électroniques).

Giiks.com vous tiendra régulièrement informé de cette révolution à venir.

* « En France, 42,4 millions d’auditeurs sont à l’écoute de la radio chaque jour de semaine, soit plus de 8 personnes sur 10 âgées de 13 ans et plus. », source Médiamétrie 126 000 Radio 2007-2008.