Présentation du Plan Numérique 2012

Présentation du Plan Numérique 2012

Ce matin, Eric Besson, secrétaire d’Etat chargé de la Prospective, de l’Evaluation des politiques publiques et du Développement de l’économie numérique, a présenté à l’Elysée le plan «  France Numérique 2012 « .

Selon Monsieur Besson, «  il s’agit d’un plan ambitieux « , mais  » peut et doit être un accélérateur de croissance  » et être  » l’une des réponses à la crise « .

Le plan de développement de l’économie numérique est composé de quatre grands axes majeurs (voir le document complet pour l’ensemble des détails):
– permettre à tous les Français d’accéder aux réseaux numériques
– développer la production et l’offre de contenus numériques
– diversifier les usages et les services numériques
– rénover la gouvernance et l’écosystème de l’économie numérique

Les principales mesures à retenir sont :

– garantir un accès à Internet Haut Débit à tous les français à horizon 2010 pour moins de 35€/mois
– accélérer le développement de la fibre optique avec un objectif de quatre millions d’abonnés en 2010
– définir rapidement le cadre réglementaire pour la TMP
– soutenir la norme DVB-SH
– basculement de la télévision analogique vers le tout numérique d’ici la fin 2011
– encourager le télétravail
– équiper les écoles en mini-pc
– les TIC pour tous : une offre à 1€ par jour incluant PC, connexion Internet et formation sera proposée aux Français les plus modestes
– réflexion sur le rôle des autorités de régulation (CSA et Arcep)
– disparition des DRM pour la musique (projet de loi Création et Internet Hadopi)

Les fréquences libérées par l’arrêt de la télévision analogique et la sous-bande 790-862 MHz seront affectées à l’accès Internet haut débit mobile. Un appel d’offre aura lieu début 2009 avant même l’extinction de l’analogique. Bercy estime que cette cession pourrait rapporter 1,4 milliard d’euros à l’Etat

Quant à la quatrième licence 3G, convoitée par Free (Iliad), un nouvel appel d’offre aura lieu au premier trimestre 2009.  » Les critères de concurrence favoriseront en particulier des candidats nouveaux entrants ou opérateurs déjà en place qui proposeront de meilleures conditions aux opérateurs mobiles virtuels. Il ne s’agit donc ni d’imposer ni d’exclure un quatrième opérateur  »

Le Président de la République, Nicolas  Sarkozy, avait déclaré en début d’année qu’il souhaitait faire progresser la part du numérique dans l’économie. L’économie high-tech pèse à peine 6% du PIB aujourd’hui contre 17% en Corée et 13% aux Etats-Unis.
L’objectif du plan est donc de  « placer la France parmi les plus grandes nations numériques à l’horizon 2012« .

Le site officiel de « France Numérique 2012« .

Nous vous proposons le document complet en téléchargement.

Vidéo de la présentation par Monsieur Eric Besson.