Portugal / Du prépayé, des MVNOs et de bonnes idées

Portugal / Du prépayé, des MVNOs et de bonnes idées

Préambule
Il n’est pas dans les habitudes de Giiks.com de parler des offres « voix » proposées en France, le blog étant dédié au multimédia mobile. Toutefois, j’ai trouvé intéressant de décrire de façon assez brève les pratiques en vigueur au Portugal qui, contrairement au Forfait en France, ne jure que par le Prépayé.

Petit topo rapide sur le marché de la téléphonie mobile au Portugal. Hé oui ! Même pendant mes vacances, je n’ai pas résisté à la tentation d’entrer dans quelques boutiques d’opérateurs ou multi opérateurs. Objectif : jeter un oeil sur le prix des mobiles et connaître les offres proposées.

Les opérateurs

Il y a trois réseaux mobiles au Portugal : TMN, issu de l’opérateur fixe historique a le plus grand nombre de clients (et de loin), Vodafone Portugal (beaucoup de clients dans les grandes villes, au sud du pays et auprès des professionnels et des entreprises) et le petit dernier Optimus (qui mise sur la data mobile grâce à son offre baptisée Kangourou. Je ferai un billet dédié aux offres data mobile plus tard).

Il faut ajouter à cela pas mal de MVNOs et de licences de marques. Citons par exemple Uzo (sur TMN) qui prône la simplicité de ses offres, Yorn (sur Vodafone) axé djeuns, Bonus (sur Optimus) vendu chez Modelo / Worten et TalkTalk (sur Optimus) vendu dans les magasins The Phone House.

Quelles technos, quels matos ?
En termes de réseaux, on trouve du GSM, du GPRS, de la 3G (UMTS) quasiment partout sauf au fin fond des campagnes et de la 3G+ (HSDPA et ses évolutions) qui est en cours de déploiement ; les grandes villes étant les premières servies bien sûr. Pas de Edge donc.

Question mobiles, pas / peu de subvention mais des promos. A noter également que les prix ne varient pas selon l’opérateur que vous avez choisi :tout se joue à une dizaine d’euros. A titre d’exmple, le Nokia N80 (grand succès de l’année au Portugal) est à 210€, le LG KU800 à 230€, le SE Z610i à 180€, le W880i à 410€ et dans les petits prix, vous avez le choix entre du Nokia 1112 ou du Motorola F3 à 40€, du 1600 à 50€ ou un Samsung C300 (exclu Vodafone) à 60€. Prix sans engagement avec 5€ de comm inclus dans la carte Sim. Enfin, déduisez 10€ si vous rapportez votre ancien portable lors de l’achat du nouveau.

Les offres « voix »
La quasi-totalité des clients mobiles au Portugal opte pour une offre prépayée. C’est le cas depuis le lancement de la téléphonie mobile dans le pays et, progressivement, les opérateurs ont enrichi leurs offres avec des plans tarifaires prenant en compte l’usage principal que le client veut faire de sa ligne (appels on net, vers fixes, tous réseaux, SMS, selon l’heure d’appel, etc.). Du coup, si la multiplication des offres pouvait en soi être une bonne chose, le fait que les opérateurs (et plus tard les MVNOs) se soient copiés entre eux a abouti à ce je que je suis bien obligé d’appeler un « joyeux bordel ». Je me demande comment les portugais peuvent s’y retrouver dans une telle jungle. Et bien sûr, il est presque impossible d’effectuer des comparaisons car le on net (et surtout le on MVNO) est très répandu.

Allez, prenons l’offre prépayée de TMN. Il vous faudra choisir entre huit plans tarifaires différents aux noms barbares (mimo, pako, +perto) auquel vous pouvez ajouter trois options (payantes) plus consensuelles : nuit (appels gratuits vers TMN de 22h à 9h), week-end (appels gratuits vers TMN les vendredis, samedis et dimanches) et / ou un numéro TMN illimité (appels gratuits tout le temps).
Bien évidemment, aucun plan tarifaire ne ressemble à l’autre, les tarifs des communications et des SMS diffèrent selon le réseau appelé et pratiquement tous les plans induisent un coût de mise en relation (même pour les appels dits « gratuits » !).

Chez Vodafone, comptez six plans tarifaires et quatre options et si vous optez pour Optimus, sept plans s’offrent à vous, même si l’opérateur semble casser la baraque actuellement avec son offre (intéressante) « Appels vers tous réseaux à 10 centimes / min, tout le temps, à vie ».

Bref, multipliez tout ça par le nombre de MVNOs présents et vous comprendrez pourquoi aucun portugais n’a vraiment envie de changer d’opérateur. Et les trois plus gros s’en frottent les mains : des clients Prépayé et sans engagement qui sont fidèles, ça fait rêver ! Toutefois, bon nombre de plans tarifaires intéressants ne sont valables que si le client recharge régulièrement son crédit. On voit donc bien qu’on se rapproche du modèle économique des forfaits

Des bonnes idées
Du coup, les opérateurs n’hésitent pas à balancer de gros cadeaux à leurs clients. Exemples cet été : tout client TMN qui achetait un pass de quatre jours pour un festival dans le Sud-Ouest du pays se voyait crédité de 70€ de crédit de communications (valables on net en voix et SMS). Ou encore le MVNO baptisé Bonus qui, pour tout premier chargement de 10€, n’hésite pas à ajouter 100€ de crédit à ses clients (utilisables on MVNO et fixes)  A ma connaissance, du jamais vu en France !

Autre pratique en vogue chez tous les opérateurs, les SMS gratuits on net : tout client qui recharge son crédit d’au moins 12€ / mois bénéficie de 1 500 SMS offerts par semaine ! Du quasi-illimité, quoi…

Signalons dans les bonnes idées le prix des communications imbattable (hors appels gratuits) proposé par le MVNO TalkTalk : 2,5 centimes la minute (vous avez bien lu… ça nous fait du 200 minutes pour cinq euros 🙂 et je rappelle que c’est du prépayé sans engagement !) pour tous les appels vers un numéro TalkTalk, tout le temps. J’ai halluciné.

Enfin, une idée originale. Vodafone propose à ses clients le service SOS (pour Service d’optimisation du solde) qui inclut entre autres :

SOS Transfer : un client Vodafone peut transférer tout ou partie de son solde de communication à n’importe quel autre abonné Vodafone. Pas idiot ! Dix centimes sont conservés par l’opérateur (pas fou !) pour le service rendu.
SOS Extra : le client envoie « Extra » par SMS à un numéro gratuit et l’opérateur lui ajoute immédiatement 2,50€ de crédit de communication. Pratique quand on est à court de recharge ! Lors du rechargement suivant, Vodafone prélève une commission de 50 centimes pour le service rendu (en plus des 2,50€).

Un dernier petit mot pour signaler un plan tarifaire original de Vodafone. « Vita light bonus » permet de voir son crédit augmenter automatiquement de deux centimes par minute d’appel reçu. En contrepartie, le prix des appels émis est prohibitif…

Prochain billet en fin de semaine sur les offres data mobile des opérateurs portugais qui peuvent vous faire gagner de gros cadeaux 😉
Faut bien attirer le chaland sur un marché « voix » quasi-saturé…

Até a vista 😉 !