Mais au fait i-mode, kesako ?

Mais au fait i-mode, kesako ?

Pour ceux qui ont vécu dans une grotte ces quelques dernières années, voici un bref rappel de ce qu’est l’i-mode pour se mettre à la page :

i-mode Inventé par Takeshi Natsuno, l’i-mode fut lancé au Japon en 1999 par NTT DoCoMo, et fut un franc succès. Quelques années plus tard, l’opérateur Numéro 1 au Japon a déployé son concept dans d’autres pays, et l’i-mode arriva en France en 2002, chez l’opérateur Bouygues Telecom.

Mais quelle différence me direz vous avec l’Internet sur mobile déjà existant à cette époque, le wap ?

– Il y a déjà un point important au niveau de la facturation : i-mode vous fait payer ce que vous consommez, alors que le WAP vous facture le temps que vous passez à l’utiliser.

– De plus i-mode est plus conviviale à utiliser que le wap, étant donné qu’il a pour but d’être très simple d’utilisation : pas de compte à configurer, une simple touche suffit et hop ! (et oui sur tous les téléphones i-mode vous retrouverez la fameuse touche avec le joli « i » en haut à droite, celle pour vos emails en haut à gauche).

– Ensuite vous avez sur i-mode une belle palette de services web très connus que vous retrouvez directement à l’intérieur de votre mobile. Meetic, MSN Messenger, TF1, et bien d’autres à découvrir… Tous adaptés pour votre écran de 200 pixels de large !

– Enfin et parmi tant d’autres arguments, i-mode est codé en cHTML (pour contact HTML), langage très proche du HTML que nous connaissons tous plus ou moins (qui n’a jamais créé un site pour montrer les photos du petit dernier à toute la famille, hein ?). Le fait de ne pas avoir à apprendre le WML (langage du wap), les sites i-mode perso se sont multipliés, ce qui a fait la richesse que l’on retrouve aujourd’hui sur le net.

Voila pour le petit rappel, et comme nous sommes en période de rentrée vous ne pouviez y échapper…