La data, nouveau dada des Français

La data, nouveau dada des Français

Fin juillet, l’Arcep a publié son observatoire du marché des services de communications électroniques en France au 1er trimestre 2009, une mine d’informations. En voici un petit condensé, axé sur la data mobile.

– Les Français sont moins pendus au téléphone (fixe et mobile) : au premier trimestre 2009, 54 milliards de minutes ont été consommés, en recul de 1,3 % par rapport au premier trimestre de l’année précédente.

– Fin mars 2009, on comptait 58,2 millions de cartes Sim actives en circulation. Le marché de la téléphonie mobile conserve ainsi une croissance sur un an de 4,4 %, mais son fléchissement est pattant : elle était de 7 % un an auparavant.

68,4 % des porteurs de cartes Sim ont opté pour un abonnement post-payé (forfait).

– Les services de multimédia mobile (accès à Internet depuis le mobile, envoi de MMS, etc.) sont utilisés par un client sur trois.

– Le nombre de carte Sim data-only, qui permettent de se connecter à Internet en mobilité, a doublé en un an (+ 104 %). On en compte plus d’1,2 million fin mars 2009. Normal : on a dit « au revoir » aux cartes PCMCIA au profit des clés USB 3G+, plug and surf, super pratiques et dont le prix ne cesse de baisser, même avec des formules sans engagement. Et cette tendance n’est pas prête de s’essoufler : de plus en plus de netbook sont vendus subventionnés avec des clés 3G+, voire intègrent directement un slot pour carte Sim, ce qui favorise d’autant plus l’usage.

– Alors que le revenu généré par les communication de type « voix » s’affaiblit depuis la seconde moitié de l’année 2008, celui des communications de type « data » (hors SMS) montre une croissance insolente : + 23 % au premier trimestre 2009 ! Ainsi, la part de ce type de communication représente désormais 19 % dans la part totale des revenus, contre moins de 16 % un an auparavant. Cette tendance est liée au type de terminaux vendus actuellement : quasiment tous permettent une connexion « always on » et les plus récents (dont l’iPhone), grâce aux services qu’ils proposent d’emblée, incitent plus à consommer de la data que de passer des appels vocaux. Et je ne m’étends pas sur le fait que de plus en plus d’offres incluent la data en illimité, ce qui favorise d’aurtant les usages.

– Sur les trois premiers mois de l’année, 13,5 milliards de SMS ont été échangés. En moyenne, chaque client envoie 77 SMS par mois. Ce chiffre a doublé en un an, notamment en raison du nombre croissant des offres incluant l’envoi de SMS en illimité. D’ailleurs, les possesseurs de forfaits émettent 92 SMS chaque mois tandis que les clients d’une offre prépayée en envoient « que » 47.

113 millions de MMS ont été envoyés au cours des trois premiers mois de 2009. Ce chiffre est en croissance de 32 % par rapport à la même période de l’année précédente mais ne représente que 1 % des messages interpersonnels (SMS et MMS) envoyés.

– Les appels aux numéros surtaxés (hors services de renseignements) depuis un mobile sont en baisse régulière ainsi que leur durée : – 2,1 % au premier trimestre 2009 avec 165 millions d’appels représentant 392 millions de minutes (- 9 %). En revanche, l’envoi de SMS+ et MMS+ surtaxés progresse encore : 180 millions d’entre eux ont été expédiés au cours du premier trimestre 2009 (+ 8,4 % par rapport au premier trimestre 2008).