Goojet disponible en version bêta publique !

Goojet disponible en version bêta publique !

Rien à voir, ni de près ni de loin avec Google ; la marque Goojet est née de la contraction de « good » et « gadget ». Après une première bêta privée diffusée à quelques happy few, Goojet revient en version bêta publique (ouverte à tous donc) avec une ambition : faciliter l’accès à l’Internet mobile.

Un peu dans le même esprit que l’appli iStart sur iPhone, Goojet propose de paramétrer ses contenus préférés depuis le web pour les retrouver par la suite sur son mobile.

Première étape : créer un compte gratuit sur le site www.goojet.com pour y découvrir une liste de plus de huit mille Widgets (rien que ça ! 🙂 ) regroupés par thèmes : sport, info, sorties, vie pratique… On retrouve derrière ces gadgets :
– des mini applications (galerie photo, agenda, lecteur de flux RSS…)
– des raccourcis vers des sites web mobiles (Allociné, Flickr, Gmail, Mappy…)
– des services de communication (messengers, webcams, conférence…)

Une fois son compte créé, la configuration consiste simplement à glisser et déposer (technologie du drag&drop) ses Widgets préférés dans le répertoire « Mon mobile ».

Côté mobile, l’accès à Goojet s’effectue via une appli Java. On y retrouve alors la copie conforme de ce que l’on a paramétré sur le web. La navigation d’un Widget à l’autre est fluide et intuitive. On accède à ses services mobiles favoris sans avoir à entrer d’URL ni à rechercher dans un moteur.

Mon Goojet sur le web ; et le rendu sur mobile.Mais Goojet comporte également une composante sociale importante. Le site propose de se créer une communauté en invitant ses amis à utiliser à leur tour le service. L’objectif est de favoriser les échanges de Widgets (pardon, de goojets ! 😉 ) entre utilisateurs mais aussi de partager certaines applications comme l’agenda par exemple.

A mi chemin entre Netvibes et Facebook, le service est intuitif et très riche en contenus.

Pour autant, je me demande à qui s’adresse Goojet.
Je n’imagine en effet pas l’utilisateur lambda sans réelle appétence au multimédia mobile faire la démarche de créer son compte sur le web, configurer ses Widgets puis télécharger l’application Java sur son téléphone. A contrario, le geek féru d’Internet et de nouvelles technologies risque de se retrouver très rapidement « à l’étroit » sur cette interface entièrement pré formatée.

Personnellement, je pense que le système des Widgets a beaucoup d’avenir sur le mobile mais j’attends de voir arriver ces minis applis directement sur l’écran d’accueil de mon téléphone sans avoir à ouvrir une application Java dédiée.

Je suis curieux d’avoir vos avis sur cette nouvelle façon d’accéder à l’Internet mobile alors n’hésitez pas à poster vos commentaires, que vous utilisiez le service ou non. 😉

Points forts :

– richesse des contenus
– simplicité d’utilisation
– compatibilité avec tous les mobiles Java (90% du marché)

Points faibles :

– interface mobile entièrement pré formatée
– obligation de créer (encore !) une nouvelle communauté

[pictobrowser 69476095@N00 72157605609780679]