Google Maps Android : mode hors ligne et de la 3D

Google Maps Android : mode hors ligne et de la 3D

Lors de son évènement baptisé « The Next Directions of Google Maps » Google a annoncé un mode hors ligne et de la 3D pour les smartphones et tablettes Android.

Google avait déjà tâté le terrain avec le mode hors ligne l’année dernière avec le mode « Download Map Area » (lire l’article). Prochainement, Google va proposer un mode 100% hors ligne pour les smartphones et tablettes Android. Il y aura environ une centaine de pays disponibles en mode hors connexion. L’utilisateur devra télécharger la carte au préalable afin de l’utiliser par la suite sans connexion. Solution idéale quand on voyage à l’étranger car Google Maps est très gourmand et cela fait donc beaucoup de consommation data en roaming… et ça coûte cher. A noter que Nokia propose cette solution pour son application Nokia Drive.

Depuis 2006, Google propose une couche 3D dans Google Earth. Aujourd’hui, on retrouve cette fonctionnalité pour les appareils mobiles Android. La firme de Mountain View explique que cela est possible grâce à la mise en place de nouvelles techniques d’imageries et la puissance des outils qui génèrent les rendus 3D. L’objectif de Google est de donner accès à des vues en 3D de zones urbaines où vivent 300 millions de personnes.

Depuis plusieurs années, Google investit dans la cartographie et est devenu une référence avec notamment sa fonctionnalité Street View qui permet de se balader dans le monde entier sans bouger de son fauteuil. Certains endroits sont difficiles d’accès et Google n’arrive pas à capturer les lieux. La solution s’appelle Street View Trekker ! Il s’agit d’une solution de photographie complète qui permet de prendre des clichés de lieux qui nécessitent une exploration à pieds. L’équipement complet tient dans un sac à dos. Google va donc pouvoir enrichir sa base de données avec des lieux comme le Grand Canyon ou des stations de ski.

Google marque une étape importante dans son service de cartopgraphie qui risque d’être « chahuté » par les prochaines annonces d’Apple (le 11 juin) qui devrait passer de Google Maps à son propre service de cartographie.